Victoria Martín, responsable commercial de Plus Berries (Huelva) :

« Peu nombreux sont ceux qui peuvent proposer des fruits à noyau avec des volumes constants et zéro déchet dès début avril »

Depuis la fin du mois de mars, les premiers fruits à noyau de serre produits à Huelva sont disponibles sur le marché.

« Le 28 mars, nous avons commencé à récolter les premières nectarines, aussi bien à chair blanche qu'à chair jaune, et pour la première fois de notre histoire, les deux chairs commencent en même temps », explique Victoria Martín, responsable commercial de l'entreprise Plus Berries de Huelva.

« Avant, ils arrivaient toujours à une semaine d'intervalle, mais nous avons eu un hiver avec des températures plus printanières, ce qui signifie que la nouaison et le développement des fruits ont évolué plus rapidement que d'habitude. Les nectarines blanches arrivent à des dates normales bien qu'il y ait des références qui ont été jusqu'à 10 jours plus tôt. » 

« Ce week-end, nous avons commencé à récolter les pêches à chair blanche et en milieu de semaine, nous aurons quatre références disponibles, dont la pêche rouge », poursuit Victoria Martín.

Plus Berries possède 250 hectares d'arbres fruitiers à noyau précoces à Huelva où elle prévoit de produire environ 4 000 tonnes de tous les produits de sa gamme - nectarine, pêche, pêche plate, abricot et prune. A Badajoz, ils poursuivent la campagne de mi-saison et d'arrière-saison où ils ont environ 15 000 tonnes.

« Nous pouvons servir nos clients de début avril à novembre. Rares sont ceux qui peuvent offrir des fruits à noyau avec des volumes constants dès le début du mois d'avril et avec des variétés offrant une bonne saveur. De plus, toute notre gamme de fruits à noyau est zéro déchet, ce qui est très apprécié sur les marchés européens, notamment en France », annonce Victoria Martín.

« Sur le plan environnemental, nous sommes engagés dans la méthode de culture zéro résidu, avalisée par l'organisme de certification Zerya. En d'autres termes, lorsque nos produits arrivent dans le magasin, nous garantissons qu'ils ne contiennent aucun résidu de pesticides », ajoute-t-elle.

Les premières nectarines ont été très bien accueillies sur le marché, selon Victoria Martín, où « la joie est générale de changer de produit et de commencer par des fruits d'été. » En revanche, la question de l'impact de la hausse soudaine des coûts de production sur les marges bénéficiaires reste posée. Il sera difficile de répercuter ces coûts sur les prix de vente dès le départ. Pour l'instant, les prix des premiers lots se situent à des niveaux acceptables », avance Victoria Martín.

Pour plus d'informations : 
Victoria Martín
(Responsable commercial et marketing d'Agro Martín)
Grupo Plus Berries 
Tél. : 0034 959504454 
Cell. : 0034 673109821 
victoriamartin@plusberries.com 
plusberries.com 
agromartin.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)