Theo Kampschoer à propos des gelées sur les fruits à noyau :

« Les dégâts du gel dans les Baronnies s'élèvent jusqu'à 50-60 %, pour le reste je m'attends à une récolte à 80 % »

Les dégâts du gel dans les fruits à noyau français sont très localisés selon Theo Kampschoer de Kampexport. « J'ai l'impression que dans les Baronnies en particulier, il y a beaucoup de dégâts. Ces zones de culture sont assez élevées et ont souvent joué de malchance. On s'attend à ce que les dégâts y soient de 50 à 60 %. A part ça, il y a généralement moins de variétés précoces, j'estime que la récolte pour le reste s'élèvera à 80 %. »

« Qu'il y ait moins de variétés précoces n'est pas si grave, car elles sont souvent sur le marché en même temps que les espagnoles. Même si cette saison pourrait être différente. Dans la région de Murcie, il a beaucoup plu et à Lerida, il semble y avoir beaucoup de dégâts dus au gel », explique l'exportateur néerlandais de La Grande Motte, qui a fêté l'an dernier son 60e anniversaire dans le commerce des légumes français.

Kampexport fournit ses abricots principalement aux spécialistes des marchés de gros en Allemagne et au Benelux. Lorsque la saison des fruits à noyau est terminée, Kampexport se tourne vers l'exportation de légumes bretons.

Pour plus d'informations :
Kampexport Sud
BP 2
34280 La Grande Motte
Tél. : +33 467 567 354
kampexport@kampexport.com  
www.kampexport.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)