Le gel continue de semer l'incertitude en Belgique

« Une pleine récolte de cerises est encore réaliste »

En Belgique, les températures grimpent aux alentours de 20°C. Mais, il n'y a pas si longtemps, le gel inattendu a alarmé les producteurs de cerises du pays. Son impact sur les volumes et la qualité des cerises se précisera dans les semaines à venir. « Mais, ne dramatisons pas », déclare Mieke Thoelen de la coopérative belge BelOrta.

« Cela a certainement eu un effet, mais il existe tellement de facteurs. Quel sera le temps dans la période à venir ? Dans quelle mesure les fleurs non affectées ont-elles été pollinisées ? Quel était le stade de développement des fleurs lors du gel ? Les vergers sont-ils situés sur des parcelles exposées au gel et qu'ont fait les producteurs pour les protéger ? Ce ne sera pas aussi bon qu'en 2019, lorsque les arbres étaient chargés de cerises, mais la récolte pourrait tout de même être décente. »

La superficie de BelOrta consacrée aux cerises couvre environ 240 ha. Selon Mieke, il est encore trop tôt pour donner une réponse définitive sur ce à quoi ressemblera la récolte de cerises. « Dans quelques semaines, nous aurons une bonne idée de la situation. Ce qui est clair, cependant, c'est que les stratégies anti-gel, comme la couverture des arbres et l'utilisation de braseros, ont fonctionné. »

Dans la culture des cerises en Belgique, très peu de producteurs sont en mesure d'irriguer leurs fleurs. « Certaines cerises précoces ont, bien sûr, été endommagées. Elles proviennent de producteurs situés dans des zones sujettes au gel qui n'ont pas pris de précautions. Cependant, j'ai également parlé à des producteurs dont les parcelles sont bien établies et qui n'ont rien fait ou presque pour se protéger. Et ils n'ont subi que des dommages mineurs. Les dégâts sont très variables et leur ampleur reste à déterminer », admet Mieke.

Michiel Vermeiren de la Coopérative Hoogstraten convient qu'il est encore difficile d'estimer l'impact du gel sur les volumes de cerises belges. « Pour l'instant, nous ne nous attendons pas à ce qu'il soit significatif, mais les Saints de glace ne sont pas encore passés. Donc, il pourrait encore y avoir d'autres gelées. Pour l'instant, ce sont surtout les variétés précoces qui ont souffert. »

« Ces fleurs étaient déjà un peu plus avancées. Ce n'est pas le cas des variétés tardives. Grâce aux nombreuses précautions prises, les dégâts sont actuellement limités. Par conséquent, avec les conditions météorologiques actuelles, je reste confiant quant à la prochaine saison des cerises », conclut Michiel.

Pour plus d'informations :
Mieke Thoelen
BelOrta
Mechelsesteenweg 120
2860 Wavre-Sainte-Catherine, Belgique
Tél. : +32(0)15 55 11 11
info@belorta.be  
www.belorta.be     

Michiel Vermeiren
Coopérative Hoogstraten
Loenhoutseweg 59 (Kluis Z.1 - 1050)
2320 Hogstrate, Belgique
Tél. : +32 33 40 02 11
sales@hoogstraten.eu     
www.hoogstraten.eu   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)