Le Maroc voit la culture de la myrtille croître de manière exponentielle

Le Maroc s'est lentement forgé une réputation pour sa production de myrtilles. La superficie consacrée à la myrtille au Maroc a été multipliée par plus de 15 depuis 2005, date à laquelle les premières plantations du fruit bleu ont été mises en place. Plus de 15 ans plus tard, sa situation privilégiée et ses conditions politico-environnementales ne cessent d'augmenter sa production annuelle.

En 2005, une poignée de producteurs ont commencé à cultiver ce fruit. Les dix premières années, la croissance annuelle était faible mais constante, tandis que les producteurs locaux se familiarisaient avec cette nouvelle baie, son comportement et les besoins qu'elle avait, à l'époque, dans la principale zone de production du pays : Loukos Gharb, dans le nord du pays.

À partir de 2015, la croissance a été exponentielle. L'augmentation de la surface interannuelle a connu un boom, atteignant une croissance allant jusqu'à 500 hectares par an. Cela a été porté par l'arrivée de capitaux étrangers au Maroc, qui, avec des agriculteurs désormais expérimentés, ont augmenté les plantations du fruit à Loukos Gharb et créé de nouvelles zones de culture à Agadir, au centre-nord du royaume, et à Dakhla au sud. D'ici 2020, ils ont réussi à produire 35 100 tonnes de myrtilles, soit 19 fois plus que ce qui a été obtenu en 2005.

Source : blueberriesconsulting.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)