La production de myrtilles au Maroc a été multipliée par 19 en 15 ans

La culture des myrtilles au Maroc ne remonte qu'au début du siècle. Entre 2005 et 2015, la croissance de l'industrie a été faible mais régulière, jusqu'à ce qu'elle connaisse un boom il y a sept ans.

L'augmentation de la superficie d'une année sur l'autre a explosé. En effet, la superficie a augmenté de 500 hectares par an, grâce à l'arrivée de capitaux étrangers. Les producteurs expérimentés ont étendu les cultures dans la région du Gharb et créé de nouvelles zones de culture à Agadir et Dakhla.

En 2020, ils ont réussi à produire 35 100 tonnes de myrtilles, soit 19 fois plus qu'en 2005.

Le climat favorable a été un facteur déterminant pour le développement rapide de la culture de la myrtille, ainsi que la grande disponibilité de la main-d'œuvre à un coût « raisonnable », comme le décrit M. Amine Bennani, président de l'Association Marocaine des Producteurs de Baies (AMPFR), dans Blue Magazine.

De plus, la situation géographique du Maroc facilite l'exportation de fruits frais vers les marchés haut de gamme. « Le voyage du fruit du producteur au consommateur dure 4 jours en Europe, 6 jours en Russie », explique M. Bennani. Le marché européen absorbe près de 90 % de la récolte de myrtilles marocaines. Les principales destinations sont l'Espagne, l'Angleterre, les Pays-Bas, l'Allemagne et la France.

Cela lui donne également des avantages pour atteindre les marchés d'Amérique du Nord (États-Unis, Canada) et d'Asie (principalement la Chine) avec des produits frais et surgelés.

Tous les progrès réalisés sur le marché international de la myrtille ont également été favorisés par les accords commerciaux conclus avec l'Union européenne, la Turquie, les États-Unis et les Émirats Arabes Unis, par exemple.

Des myrtilles toute l'année
Le secteur marocain s'efforce d'élargir encore la gamme de variétés afin de pouvoir fournir des myrtilles toute l'année. Dans les régions du sud, comme Dakhla, la récolte commence en octobre. Dans le nord, les premiers fruits sont cueillis en janvier. Le pic suit en mars et la saison se termine en juillet. Aujourd'hui, les entreprises étrangères cultivent sur les hautes plaines afin d'avoir une production dès le mois d'août, clôturant ainsi un cycle de production annuel. 

 

Source : blueberriesconsulting.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)