Rodrigo Mauleón, de Frutos del Campo :

« La campagne d'artichauts biologiques dans La Rioja a commencé avec un retard de plus d'un mois »

La saison des artichauts a déjà commencé dans La Rioja, bien qu'avec un retard considérable par rapport à l'année dernière. « Cette année, la saison a commencé avec des complications. En décembre, les crues de l'Ebro ont débordé, provoquant d'importantes inondations qui ont touché un bon nombre d'exploitations de nos membres. En fait, 50 % de notre artichaut biologique a été perdu. » 

« En février, il y a également eu des gelées pendant trois semaines continues qui, bien qu'elles n'aient pas desséché les plantes, ont retardé le début de la récolte », explique Rodrigo Mauleón de Frutos del Campo. « Nous avons commencé à récolter il y a quelques semaines et nous récoltons aujourd'hui, presque à la mi-avril, les mêmes quantités que l'année dernière en février. »

« Le risque de gelées éventuelles n'est pas écarté avant la fin du mois d'avril, mais ce n'est pas le seul problème que nous pourrions avoir. Nous avons peur qu'à tout moment, il fasse chaud et que toute cette production s'éteigne soudainement. Nous consacrons le maximum de notre production à l'industrie des produits frais et, en principe, nous n'en utilisons qu'une partie pour l'industrie des conserves, mais en cas de pic de production, nous devrions envoyer davantage de produits à l'industrie. »

« Dans la coopérative Frutos del Campo, nous nous concentrons sur la culture de l'artichaut biologique, qui représente 80 % de notre production. C'est un produit qui se porte très bien à l'état frais et même dans les conserveries il y a des augmentations significatives car il est très demandé tant sur le marché national qu'international. » 

« L'année dernière, nous avons fourni quatre conserveries et cette année, elles ont voulu augmenter les quantités, même si, depuis les inondations de décembre, nous savions que nous n'allions pas pouvoir répondre à toutes les demandes. En année normale, nos agriculteurs produisent entre 400 et 500 tonnes d'artichauts et cette année, nous espérons en obtenir 200, même si nous devons encore voir comment la saison va se développer car tout dépendra de la météo. » 

« Normalement, nous commençons la saison en février et elle dure jusqu'au 20 mai, mais cette année, si le temps le permet et qu'il n'y a pas de semaines avec des températures très élevées, nous pourrions avoir des artichauts jusqu'au mois de juin et ainsi, bien qu'avec une production moindre, nous pourrons profiter de l'écart que les saisons andalouse et murcienne commencent à avoir à ce moment-là. » 

« Nous concentrons nos produits frais sur le marché intérieur. Nous vendons principalement en Catalogne, à Madrid et sur le marché local de notre région où il y a une demande d'artichauts ayant les mêmes caractéristiques de taille que ceux que nous produisons à La Rioja », précise Rodrigo. « Bien que nous essayions également de développer le marché de l'exportation avec notre artichaut biologique. »

« Nous avons déjà commencé à vendre quelques volumes en France et nous essayons d'ouvrir le marché allemand. En fait, nous étions à Fruit Logistica à Berlin pour voir les clients et connaître les caractéristiques des artichauts qui sont demandés en Allemagne afin que nous puissions adapter notre produit aux exigences de leur marché », partage Rodrigo Mauleón.

Pour plus d'informations :
Frutos del Campo
Av. Gonzalo de Berceo, 81
26559 Aldeanueva de Ebro
La Rioja (Espagne)
Tél. : +34 941 14 23 26
info@frutosdelcampo.es 
http://frutosdelcampo.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)