Henk Vlaeminck, Van Dijk Foods :

« Avec la météo, la demande de fruits à noyau et de pastèques espagnols augmente »

Les premiers volumes de fruits à noyau espagnols sont arrivés chez Van Dijk Foods il y a environ 3 semaines. « Au début, la demande de fruits à noyau était quelque peu décevante, mais avec le beau temps qui règne en ce moment, il y a aussi beaucoup de demande pour ces fruits », déclare Henk Vlaeminck de Van Dijk Foods. « Certaines régions d'Espagne, comme Murcie, ont eu des problèmes de gel récemment. Cela a posé quelques problèmes à certaines personnes, mais nous n'en avons pas eu du tout. »

Le 30 mars, les premières pêches et nectarines sont arrivées chez l'importateur belge. « Nous avons également reçu des volumes considérables dans l'intervalle. Les volumes des petits calibres sont très bien, mais les volumes des grands calibres sont encore un peu décevants. Il n'y a pas de volumes trop importants de fruits A et double A disponibles. En outre, les variétés plus précoces sont moins nombreuses en raison du temps sec de décembre et janvier. »

Henk affirme également que Van Dijk Foods n'a aucune raison de se plaindre de la qualité des fruits. « La qualité est bonne. Les dernières semaines de mars, il y a eu un peu de pluie en Espagne, mais en soi, ce n'est pas un problème pour les fruits à noyau. En ce qui concerne les prix, nous avons commencé nos premières ventes de pêches avec des prix de 7 à 8 euros par kilo, mais maintenant nous sommes à 6 à 6,5 euros par kilo. Ce sont encore de bons prix pour la période de l'année. »

Une autre chose qui ressort, selon Henk, est la forte demande de pastèques en ce moment. « Le beau temps qui coïncide avec le Ramadan fait en sorte qu'il y a une énorme demande pour les pastèques espagnoles et marocaines. Elles se vendent comme des petits pains. »



En revanche, il y a une pénurie de raisins blancs d'outre-mer. « Il y a une grosse demande pour cela aussi, mais les volumes sont un peu décevants. Par conséquent, les prix sont assez élevés si vous avez une bonne qualité. » La raison, selon Henk, réside dans la pénurie de conteneurs et les problèmes de transport bien connus. « Par ailleurs, le Pérou a connu une très bonne saison et l'Afrique du Sud doit suivre. Seulement là-bas, ils ont eu une récolte un peu plus faible dans de bonnes variétés. »

Pour plus d'informations : 
Henk Vlaeminck 
Van Dijk Foods
Kempenarestraat 50
2860 Wavre-Sainte-Catherine, Belgique
Tél. : +32 15 55 65 61
henk@vdfb.be   
www.vandijkfoods.be       


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)