Teun Paarlberg et Léon Kranenburg :

« Les exportations de pommes de terre sont très calmes dans l'ensemble »

L'exportation de pommes de terre est extrêmement calme en ce moment. « Il y a bien un fret occasionnel vers le bloc de l'Est, mais ce n'est pas le commerce dans lequel nous sommes impliqués. En outre, il y a quelques conteneurs vers des destinations africaines comme la Côte d'Ivoire et régulièrement vers les Caraïbes, mais dans l'ensemble, c'est très calme », déclare Teun Paarlberg de l'exportateur G. Sevenhuysen VOF de Warmenhuizen.

« À Trinidad, par exemple, nous constatons qu'en ce moment, les pommes de terre canadiennes sont toujours écoulées sur le marché à bas prix. Malgré la galle verruqueuse, les Canadiens sont apparemment toujours autorisés à exporter. D'un point de vue européen, il y a beaucoup moins de pommes de terre que les autres années, mais malgré cela, nous ne voyons pas encore cela se refléter dans le prix, bien que le marché des chips se soit un peu redressé entre-temps. »

« Le problème actuel est que l'ambiance du côté de l'agriculteur est considérablement remontée, mais l'augmentation des prix ne peut pas se faire du côté de l'exportation. Cela met une pression énorme sur les stations de conditionnement en particulier, car elles ne peuvent pas faire de marge. Nous assistons actuellement au même scénario pour les oignons », déclare Teun.

Léon Kranenburg de Aardappelhandel en sorteerbedrijf Kranenburg, une entreprise de commerce et de triage de pommes de terre de Nieuw-Vennep, pense également que l'exportation actuelle est très calme. « Le bloc de l'Est n'est pratiquement pas présent sur le marché, voire pas du tout. En ce qui concerne l'exportation vers des destinations lointaines, le transport fait actuellement obstacle et de plus nous sommes trop chers pour de nombreuses destinations. Les clients d'Europe du Sud se tournent d'abord vers la France, qui a été moins chère toute la saison. »

« En même temps, le marché montre aussi des contradictions. Les stocks ne sont pas énormes. Essayez de trouver 100 tonnes de pommes de terre prêtes à l'exportation en ce moment. On pourrait aussi s'attendre à des prix encore plus bas avec ces exportations timides, mais ils résistent encore assez bien. En général, la qualité des pommes de terre n'est pas décevante. Toutefois, les Agrias, en particulier, sont devenues un peu plus fines. Le niveau de prix des pommes de terre aptes à l'exportation se situe actuellement autour de 13 cents. Le marché des frites est un peu meilleur, ces prix sont également en hausse maintenant, mais les bonnes Agrias sont également difficiles à trouver. »

« Je ne suis donc pas positif quant au marché de la pomme de terre. Les gens pourraient me prendre pour une personne négative, mais à mon avis, nous avons été dépassés par les pays étrangers de plus en plus ces dernières années. En tant que Pays-Bas, nous sommes autorisés à combler des lacunes de plus en plus petites pour l'exportation. Ce n'est que lorsqu'il y a des pénuries supplémentaires que nous avons droit à un nouveau tour. L'Afrique est une exception à cette règle, mais maintenant que de plus en plus de plants de pommes de terre y vont, nos possibilités de vente sont également de plus en plus limitées. »

Pour plus d'informations : 
Teun Paarlberg 
G. Sevenhuysen V.O.F.
Nijverheidsstraat 5
1749 DR Warmenhuizen
Tel. : +31 (0) 226-320224
info@sevenhuysen.nl   
www.sevenhuysen.nl     

Léon Kranenburg 
Aardappelhandel en sorteerbedrijf Kranenburg B.V.
Rijnlanderweg 1637
2153 KH Nieuw-Vennep
Tél. : +31 (0)252 620060 
Tél. : +31(0)6 53642817
info@lpkranenburg.nl 
www.lpkranenburg.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)