L'arriéré de conteneurs dans l'enceinte du port devrait être résorbé dans les jours à venir

Des progrès notables au port de Durban mais des dommages importants dans certains dépôts

Le ministre sud-africain des entreprises publiques a confirmé hier que des navires prenaient des fruits en provenance d'Afrique du Sud, que le port de Durban était actuellement « pleinement fonctionnel » et que l'arriéré de conteneurs accumulé serait résorbé dans les cinq à six prochains jours.

Les dégâts subis par de grandes quantités de conteneurs frigorifiques (qui ne pourront pas tous être remis en état) dans certains dépôts de conteneurs du KwaZulu-Natal, qui restent hors service, constituent un casse-tête majeur pour l'industrie de l'exportation des fruits, qui vient s'ajouter à la disponibilité déjà limitée des équipements.

Hier matin, le port de Durban avait traité 82 navires. La capacité maritime est depuis passée à 98 % après la réouverture de l'autoroute N2 en direction du sud, a précisé Transnet dans un communiqué de presse.

« Le message fondamental est que le port de Durban est fonctionnel, que les navires qui entrent des exportations sont entretenus et que les navires qui sortent des exportations, notamment des denrées alimentaires et des fruits, sont également entretenus », a déclaré le ministre Pravin Gordhan aux médias après sa deuxième visite au port de Durban depuis les inondations catastrophiques qui ont replongé l'Afrique du Sud dans l'état d'urgence et ont coûté la vie à plus de 440 personnes (le bilan ne cesse de s'alourdir).

Pravin Gordhan, ministre des entreprises publiques, s'est adressé aux médias hier sur les progrès réalisés au port de Durban (photo avec l'aimable autorisation de Transnet Corporate). 

Le ministre a noté que Transnet, la municipalité d'Ethekwini et Eskom avaient bien progressé, avec l'aide du secteur privé, pour rétablir la fonctionnalité du port.

Les opérateurs de terminaux privés et le secteur privé rencontreront Transnet et le gouvernement tout au long de la semaine pour discuter des progrès réalisés au port.

Les opérateurs de terminaux à Maydon Wharf et dans la zone d'Island View fonctionnaient à des niveaux compris entre 60 % et 100 %, avec au moins 90 % de leur personnel présent.

Les inondations ont engorgé le port de débris
Le port de Durban est unique dans la mesure où trois systèmes fluviaux s'y jettent, a-t-il expliqué aux médias, apportant avec eux des quantités stupéfiantes d'objets tels que des réfrigérateurs, des rondins et des débris en général qui se sont retrouvés dans le port, paralysant les opérations des remorqueurs et des navires. Le port de Durban a été dragué pour enlever les débris, un processus qui se poursuit.

Une drague a été déplacée du Cap à Durban pour aider au nettoyage des débris. Les grands débris au bord de l'eau devraient être enlevés d'ici la fin de la semaine, a déclaré Transnet, mais a noté que les opérations de nettoyage des déchets solides le long du littoral du port se poursuivraient pendant une période prolongée en raison de la pollution généralisée.

Min Gordhan a fait remarquer que les autorités devraient trouver des moyens pour que les débris charriés dans le port de Durban lors des inondations ne paralysent pas le fonctionnement du port.

Deux voies de Bayhead Road ouvertes à la circulation
Le ministre Gordhan a également visité Bayhead Road « [qui] est devenue une route célèbre en Afrique du Sud », a-t-il plaisanté. Il s'agit de la route d'accès au terminal à conteneurs de Durban, notoirement encombrée, où un énorme cratère s'est formé sur les deux voies intérieures. Les réparations prendront deux à trois semaines et ont déjà commencé.

Les deux voies de sortie ont été divisées en une voie de sortie et une voie d'entrée, et les camions peuvent à nouveau accéder aux terminaux et aux chantiers du port, pour évacuer les 8 000 à 9 000 conteneurs qui se sont accumulés lorsque les camions ne pouvaient pas accéder à la zone portuaire.

Dégâts causés par les inondations à Bayhead Road, qui donne accès au Durban Container Terminal

L'infrastructure ferroviaire a subi les plus gros dégâts
Les principaux dommages subis par Transnet lors des inondations et des coulées de boue ont touché ses installations ferroviaires, notamment entre Ethekwini et Cato Ridge, a déclaré le ministre.

Le service de navette ferroviaire pour conteneurs entre le terminal de conteneurs de Durban et le terminal de Bayhead a depuis repris. « Transnet Freight Rail engage les parties prenantes concernées autour de la manutention des conteneurs d'exportation de Gauteng pour les décharger à Cato Ridge et les exporter par la route vers le Durban Precinct », a déclaré Transnet.

Le pipeline de carburant et de diesel de Transnet était initialement dysfonctionnel après les inondations, mais il a été rétabli dans les 24 heures, de sorte qu'il n'y a actuellement aucun risque de pénurie de carburant dans les terres.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)