Orages et grêle pour le début de saison des fruits à noyau

La production d'abricots dans la région de Murcie devrait diminuer d'environ 40 %

Cette semaine, les premiers lots de fruits à noyau extra-précoces de Murcie, où la récolte a été retardée de 7 à 10 jours en raison de l'influence de la pluie et des basses températures, ont commencé à être vendus en petites quantités. De plus, dans les zones de production telles que Cieza, Calasparra et Jumilla, des tempêtes de grêle ont eu lieu également et ont affecté une partie de la récolte de fruits à noyau précoce.

« Les orages, qui ont commencé mardi et se sont terminés mercredi, ont déversé des pluies abondantes et une grêle intense qui a affecté la production qui se concentre surtout au mois de mai », explique Santiago Vázquez, directeur de l'entreprise murcienne La Vega de Cieza.

« Les dommages causés par la grêle ne sont pas encore quantifiés tant qu'Agroseguro n'aura pas terminé l'évaluation, mais nous pouvons dire que la grêle est tombée avec une grande intensité dans environ 10 % d'une importante zone de culture fruitière, avec une virulence telle qu'elle a même brisé des vitres de voiture. Dans le nord-est et le nord-ouest de Murcie, la grêle a été abondante mais moins virulente, bien qu'elle ait couvert de plus grandes zones de production », poursuit le producteur et exportateur. « C'est surtout la production précoce qui est récoltée cette année à partir du 10 mai qui sera touchée. » 

Bien qu'il y ait eu quelques gelées occasionnelles en Murcie et que les dégâts causés par la pluie et la grêle n'aient pas encore été évalués, il y aura encore suffisamment de fruits disponibles pour pouvoir mener à bien la saison. Néanmoins, en attendant les estimations officielles de la récolte, on s'attend à ce qu'il y ait au moins 40 % d'abricots en moins dans la région de Murcie par rapport à une saison normale. « Le gel et les pluies abondantes du mois de mars ont affecté la nouaison de certaines variétés d'abricotiers et dans certaines régions, il y a également eu des problèmes de pourriture des fruits en raison de l'excès d'humidité. » 

Selon Santiago Vázquez, les volumes de fruits à noyau de Murcie ne seront pas significatifs avant deux semaines en raison du retard de la récolte. « La saison a commencé avec une production régulée par un temps froid et pluvieux à la source et avec une bonne réception à destination grâce au beau temps dans une grande partie de l'Europe Centrale et du Nord. Les ventes ont commencé progressivement avec un gros intérêt sur les marchés. » 

Selon le directeur de La Vega de Cieza, la principale préoccupation est de pouvoir répercuter la forte augmentation des coûts des intrants sur les prix finaux. « Les prix de vente de l'année dernière ont permis d'obtenir des marges suffisantes pour couvrir les coûts et permettre à la majorité des producteurs de se maintenir. Cette année, les coûts de production ont augmenté de plus de 40 %, il est donc très important que ces coûts soient répercutés sur les prix finaux pour permettre aux producteurs de « survivre » une année de plus. » 

Pour plus d'informations : 
Santiago Vázquez
La Vega de Cieza 
Tél. : +34 968455779
santiago@vegacieza.com 
www.vegacieza.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)