Bertrand Guivarch, Priméale France :

« Nous avons pu fournir nos clients en asperges dans des quantités honorables la semaine de Pâques »

A la suite de Pâques, période charnière pour la campagne d’asperges, Bertrand Guivarch - Directeur Commercial Pôle Légume de la société Priméale France -, fait un point sur la saison en cours : « Nous avons récolté nos premières asperges début mars, avec des volumes peu significatifs en semaine 10. Les grossistes, le Cash & Carry, et certaines enseignes du hard discount ont tout de suite joué le jeu en mettant en avant l’origine France auprès de leurs clients. La Grande Distribution en revanche a mis un peu plus de temps à ouvrir les lignes. Une quinzaine de jours avant Pâques, nous avons connu un pic de production qui nous a permis de lancer nos produits sur le marché. Mais le gel de la semaine 14 a eu pour conséquence une forte baisse de production de l’ordre de 50 % par rapport aux prévisions de récoltes. Fort heureusement, les températures douces de la semaine passée ont intensifié la production, ce qui nous a permis de satisfaire la demande de nos clients ».

Une offre inférieure à la demande
Une semaine de Pâques qui aura donc été porteuse avec une commercialisation qui s’est déroulée dans de bonnes conditions. « Globalement, les producteurs ont été satisfaits des prix pendant cette semaine. En effet, nous avons réussi à trouver un équilibre avec l’ensemble de nos clients, dans un contexte où l’offre était tout de même inférieure à la demande. Une situation engendrée par le gel de la semaine 14, induisant côté production un démarrage à blanc dans toutes nos références en ce début de semaine Pascal. S’il n’y avait pas eu ce retour à des températures plus douces en production juste avant le week-end, nous aurions eu des difficultés à servir nos clients pour la semaine de Pâques ».

Une production de nouveau ralentie
Une réussite qui s’est jouée à quelques jours près, puisque depuis cette semaine dans le Sud-Ouest, les températures ont de nouveau chuté. « Actuellement on se croirait en hiver. Les buttes se sont beaucoup refroidies ce qui indéniablement a divisé la production par deux. Mais nous ne sommes qu’à 60 % de notre campagne, il nous reste encore 2 000 tonnes à commercialiser ». 

Une augmentation des coûts de production de l’ordre de 17 à 18 %
Priméale a prévu de produire cette année 5 000 tonnes d’asperges au total, dont 56 tonnes de vertes et 345 tonnes en bio. L’intégralité des volumes est actuellement vendue sur le territoire français : « L’année dernière nous exportions un peu en Allemagne en début de saison. Mais cette année, la concurrence avec les asperges grecques est particulièrement forte, puisque ces derniers ont reporté 20 % de leurs volumes habituellement destinés à la Russie et à l’Ukraine sur le marché allemand ». Comme l’ensemble de la filière, l’entreprise a subi l’augmentation des coûts de production de l’ordre de 17 à 18 %. A ce jour, ces hausses n’ont pas été répercutées sur les prix de vente.

Une campagne de communication importante
Afin de promouvoir la consommation d’asperges auprès du grand public, Priméale France communique sur le mois d’avril au travers de l’émission « Petits Plats en Équilibre » qui passe deux fois par jour sur TF1, du 4 au 30 avril. Une action de communication qui s’effectuera donc sur 88 passages au total, avec un potentiel de 43 millions de contacts. Toujours dans le but de mettre en avant l’asperge des sables des Landes IGP, l’entreprise, à travers l’association des producteurs d’asperges des sables des Landes et en association avec la fraise IGP de Dordogne, a investi dans une communication « L’asperge en entrée et la fraise en dessert », qui sera diffusée sur RTL les 5, 6, 7 et 12, 13, 14 mai.

Enfin, Priméale s’appuie sur sa force de vente terrain dédiée pour accompagner la mise en place de l’asperges auprès des chefs de rayon de la distribution française.

L’entreprise est par ailleurs engagée dans une démarche d’obtention du Label Rouge, qui devrait se concrétiser pour la saison prochaine.

Pour plus d’informations :
Bertrand Guivarch
Priméale France
Tél. : 06 87 70 61 38
beguivarch@primeale.fr  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)