Prévisions européennes de récolte d'abricots 2022 : Une baisse de production de 37 % pour l'Espagne par rapport à 2021

« La récolte européenne d'abricots s'annonce supérieure de 31 % par rapport à 2021 »

Si 2021 avait été une année très compliquée pour l'abricot, avec des gelées ayant touché tous les bassins de production européens et occasionnant de grosses pertes de production, ajouté à des condition météo peu favorables à la consommation de fruits d'été, l'année 2022 s'inscrit dans une dynamique plus favorable avec une intensité des gelées plus faible, exception faite pour l'Espagne victime d'importants d'aléas climatiques cette année. 

Les prévisions sont basées sur la production des 4 principaux pays producteurs et réalisées grâce au partenariat établi avec les structures locales des différents pays. 


Des prévisions animées par Eric Hostalnou (Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Orientales) avec Georges Kantzios de la Coopérative ASEPOP pour la Grèce, Laura Stocchi et Thomas Bosi de CSO Italie,
Santiago Vazquez de la Fédération des Coopératives agricoles espagnoles, Manel Simon directeur AFRUCAT (Association des producteurs de fruits de Catalogne), Bruno Darnaud, président de l'AOP Pêches et Abricots de France et Jean Pratx pour Le Verger Bio de Véronique. 



Rappel 2021 : 


France : un niveau de production « correct » pour 2022, avec une hausse de 125 % par rapport à 2021
57 000 T en 2021 une production historiquement faible, la plus basse des 30 dernières années. Parmi les régions les plus touchées : Rhône-Alpes avec jusqu'à 80 % de pertes dans certaines zones. Les autres régions, comme le Roussillon et le Gard, avaient réussi à sauver une partie des fruits avec des pertes chiffrées entre 50 et 60 %. 

Malgré le gel de cette année, son intensité n'a pas égalé celle de 2021. Certaines zones ont néanmoins été touchées comme certains coteaux de la vallée du Rhône, en Ardèche, la haute vallée de la Têt, et la région des Baronnies à nouveau fortement impactée cette année.

La production 2022 devrait donc avoisiner les 130 000 T (128 400 T plus exactement), soit une hausse de 125 % par rapport à 2021 et une augmentation de 8 % par rapport à la moyenne 2016/20. « Un niveau correct mais toujours en deça du potentiel de production. »

En détails par région pour 2022 : 
- Languedoc Roussillon : 41 464 T
- Rhône Alpes : 67 400  T 
- P.A.C.A : 19 500 T 

Espagne : une production fortement impactée, en baisse de 37 % par rapport à 2021
Les incidents climatiques se multiplient en Espagne depuis près de 4 ans. En 2020, la production espagnole avait atteint les 100 000 T, 93 000 T en 2021 et l'année 2022 s'annonce catastrophique avec à peine 60 000 T, soit une baisse de 37 % par rapport à l'année dernière, année déjà déficitaire de 52 % par rapport à la moyenne 2016/2020. 

Production 2022 en détails par région : 
- Valence : 2 300 T
- Murcie : 40 000 T 
- Aragon : 2 988
- Castille La Manche : 2 500 T
- Catalogne : 2 970 T 
- Autres régions : 8 253  T 

Italie : une production en hausse de 40 % par rapport à 2021
En 2021, le gel avait touché toutes les zones de production, du Nord en passant par le Sud, avec une production de 188 000 T. Cette année les prévisions tablent sur une production de 262 700 T, soit une hausse de 40 % par rapport à 2021, et de 11 % par rapport à la moyenne 2016/20. 

En détails par région pour 2022 :
- Emilie Romagne : 77 498 T
- Italie du Sud, Sicile, Sardaigne : 159 472 T
- Autres régions : 25 716 T 

Grèce : une production supérieure de 17 % à 2021
En 2021, la production d'abricots a atteint 55 000 T, soit une baisse de 29 % par rapport à 2020 et de 23 % par rapport à la moyenne 2015/19. Si les producteurs avaient réussi à obtenir de bons prix, la perte de production n'avait pas pu être compenser. 

L'année 2022 s'annonce meilleure mais la production reste tout de même plus faible qu'une année normale avec 64 500 T, soit une hausse de 17 %. Les variétés précoces, tous bassins de production confondus, sont les plus affectées par les températures basses et les gelées. Aucun dégâts à déplorer concernant les variétés tardives. 

Les prévisions pour la Grèce sont chiffrées à 64 500 T, en hausse de 17 % par rapport à la récolte 2021 mais inférieure de 20 % à la moyenne 2016/20. 

En détail par région : 
- Péloponèse / Stéréa / Crète : 30 000 T
- Macédoine / Autres régions : 34 500  T 


Les prévisions européennes de pêches et nectarines seront communiquées le 24 mai prochain


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)