Javier Lopez : « Elles ne sont pas affectées par la guerre et le transport maritime »

Des marchés plus favorables pour les mini bananes colombiennes

Selon les producteurs et exportateurs colombiens de mini bananes, Nativa Produce, ce produit haut de gamme résiste bien à la guerre, au transport maritime mondial et aux crises d'exportation. Javier López, directeur général de Nativa Produce, basé à Cota, en Colombie, explique que sa production est expédiée vers la France par avion.

« Nous produisons dans les hauts plateaux des montagnes colombiennes. Nos fruits sont envoyés par avion. De cette façon, la saveur et le goût sont très bien préservés, comme s'ils étaient envoyés par bateau. Nos mini bananes sont surtout exportées vers la France, où nous expédions par avion environ 10 à 15 tonnes par semaine », explique M. López.

Cependant, ils ont été frappés par la hausse des coûts, le fret aérien étant devenu plus cher à la suite de la fermeture de l'industrie aérienne mondiale en raison des mesures de blocage liées au Covid-19. « Les prix du fret aérien ont augmenté de 50 % et se situent autour de 2,50 dollars par kg. Une boîte a un poids net de 3 kg, avec un poids brut de 3,5 kg. Le dépassement du coût du fret est important et limite les ventes. »

« Malheureusement, le fret maritime est impossible à réaliser pour nous. De la récolte à l'emballage, il faut trois jours pour acheminer les mini bananes à Paris, où elles sont bien accueillies, mais par bateau, il faudrait plus de 18 jours. Ce coût du transport maritime a également augmenté de 100 %, ce qui est trop. Le marché est essentiellement constitué d’épiciers. Il faut charger de gros conteneurs si l'on fournit des bananes conventionnelles. Nous n'avons pas d'alternative, nous devons envoyer les fruits par avion », explique M. López.

Nativa Produce a une association de petits producteurs de bananes répartis dans la région de Cundinamarca et de Tolima en Colombie. Les producteurs individuels vont des petits exploitants, avec seulement un et deux hectares, à ceux qui produisent entre 10 et 15 hectares de mini bananes. 

« La station centrale de conditionnement, qui est certifiée Global Gap, est située à environ 150 km des cultivateurs. Nativa Produce soutient tous les producteurs avec l'aide de deux agronomes. Ils travaillent en permanence pour vérifier la qualité et tout le nécessaire dans les exploitations pour réussir à cultiver des bananes miniatures pour l'exportation », conclut M. López.

Pour plus d'informations :
Javier Lopez
Nativa Produce
Tél. : +57 3108674037
Javier.lopez@nativaproduce.com
www.nativaproduce.com.co/es/home/


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)