La saison du raisin égyptien devrait connaître des volumes plus élevés que l'an dernier

« Les producteurs s'orientent vers des variétés à plus forte valeur ajoutée pour approvisionner d'autres marchés »

Le coup d'envoi de la saison du raisin égyptien n'est plus très loin et les volumes devraient être plus élevés que l'année dernière. La production a augmenté et les exportateurs égyptiens disposent de plus de marchés, ce qui laisse entrevoir des perspectives prometteuses pour la saison. Les producteurs investissent également dans des variétés à plus forte valeur ajoutée pour approvisionner des marchés autres que le marché européen.

Selon Nora Mohamed, responsable des ventes commerciales chez Skyline for Import & Export, la saison du raisin en Égypte est la deuxième saison d'exportation la plus importante de l'année : « En Égypte, le raisin est l'une des cultures fruitières les plus répandues, juste après les agrumes, et c'est l'une des cultures les plus chères par rapport aux autres. L'Égypte se classe au quatrième rang mondial pour le volume de production de raisin de table, et a affiché une croissance impressionnante au cours des dix dernières années. La culture du raisin en Égypte s'étend géographiquement d'Alexandrie au nord à Assouan au sud, ce qui, combiné à la production de raisins à maturité précoce et tardive, permet la disponibilité prolongée de raisins de table frais de mai à novembre ».

Mohamed affirme que les exportateurs égyptiens s'orientent vers des cépages à plus forte valeur ajoutée, afin d'approvisionner d'autres marchés que celui de l'Europe. « La saison de récolte en Égypte pour les variétés de raisin précoces commence fin mai et se termine en septembre. La récolte des variétés tardives commence fin juin et se termine en novembre. Les variétés sans pépins Thompson et Flame dominent la production, car elles restent populaires sur le marché de l'UE, principal importateur de raisins égyptiens. Cependant, les producteurs se tournent vers des variétés à plus forte valeur ajoutée pour approvisionner d'autres marchés et répondre à l'évolution des goûts des consommateurs du monde entier. Parmi ces autres variétés, les plus populaires sont Early Superior et Superior ».

Comme la production augmente, il en va de même pour les marchés vers lesquels l'Égypte expédie ses raisins, explique Mohamed : « L'Égypte a connu une expansion rapide des exportations de raisin parallèlement à la croissance de la production de raisin. L'Égypte obtient un accès au marché pour ses raisins de table en Inde, au Myanmar, au Népal, au Brésil et en Serbie. Le pays a déjà accès à divers marchés, notamment les États-Unis, l'UE, le Canada, la Russie et la Chine. En outre, des discussions techniques sont en cours pour l'accès au marché des Philippines, du Vietnam, de l'Équateur, de la Thaïlande, de la Nouvelle-Zélande et de l'Argentine. L'Union européenne reste le principal importateur de raisins de table égyptiens, le Royaume-Uni restant le premier marché d'exportation avec 35 % des exportations totales. Les autres marchés importants sont les Pays-Bas, la Russie et l'Allemagne. »

Après une année de production plus faible l'année dernière, les espoirs sont que la production sera de retour à des niveaux plus élevés cette saison, déclare Mohamed. « En 2020/2021, des conditions météorologiques difficiles inattendues devaient avoir un impact sur les niveaux de production de raisins de table en Égypte, passant de 1,42 million de tonnes métriques (MMT) à 1,17 MMT. Cette baisse de 17 % est attribuée à une vague de chaleur qui a touché le pays en mars et avril 2021 et à des vents forts pendant la période de floraison, notamment de la variété précoce. Toutefois, le secteur devrait connaître un rebond en 2022, enregistrant une augmentation de 22 % de la production par rapport à l'année précédente. Les volumes devraient atteindre 170 000 MT, car les conditions météorologiques devraient être favorables et les cultivateurs continuent d'adopter de nouvelles technologies, et la demande croissante tire la production vers le haut. »

Mohamed déclare que la guerre entre la Russie et l'Ukraine crée pas mal de défis pour le commerce des produits frais, notamment une augmentation de divers prix : « La guerre en cours entre la Russie et l'Ukraine a entraîné de nombreuses répercussions, au premier rang desquelles l'augmentation des prix des matières premières et des biens dans les secteurs, l'augmentation du prix du dollar, et des changements urgents dans le mouvement du commerce mondial, ainsi qu'une augmentation des prix du carburant et de ses dérivés. Le plus important d'entre eux, c'est qu'il existe de nombreux marchés autres que le marché russe et ukrainien qui reçoivent nos produits agricoles, et nous avons de nombreux clients dans le monde entier. Ils reçoivent de grandes quantités de ces produits, en plus de la stabilité de la circulation entre les parties russe et égyptienne, malgré les flammes de la guerre qui fait rage entre la Russie et l'Ukraine. »

« La situation logistique souffre encore de nombreuses difficultés, qui ont commencé avec le Covid 19 et les conséquences qui ont affecté le commerce mondial, en plus des répercussions de la guerre russo-ukrainienne, qui a conduit à des pressions accrues sur le secteur du transport logistique. Quoi qu'il en soit, nous disposons d'une équipe logistique solide qui travaille dur pour trouver les meilleures solutions afin de faire face aux défis logistiques et de répondre aux exigences de nos clients dans les délais et en bon ordre ». conclut Mohamed.

Pour plus d'informations :
Nora Mohamed
Skyline for Import & Export  
Nora@skyline-egy.com  
http://skyline-egy.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)