TripleF Fruit reçoit ses premières pommes Royal Gala de Nouvelle-Zélande

« Les volumes vont s'effondrer à cause des prix outrageusement élevés dans la chaîne »

La société néerlandaise TripleF Fruit est spécialisée dans l'importation de fruits d'outre-mer. La semaine dernière, elle a reçu son premier conteneur de pommes Royal Gala de la famille Taylor en Nouvelle-Zélande. « Nous recevons toujours de bonnes pommes de ce producteur. La marque est connue comme étant le top du top, et les pommes sont fantastiques cette saison encore. Les fruits sont fermes, avec une bonne coloration », déclare Daniela Aguirre de TripleF Fruit.

« Les taux de fret maritime augmentent, et les coûts sont élevés tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Nous avons donc dû faire preuve d'une certaine réserve dans notre importation de pommes néo-zélandaises. » TripleF propose en exclusivité depuis plus de dix ans l'ensemble des pommes - Royal Galas, Granny Smith, Braeburn, Pink Lady, NZ Queen, Fuji et Golden Delicious - de l'entreprise familiale néo-zélandaise. « Globalement, nous devrions avoir 25 à 30 % de pommes en moins cette saison », explique Daniela.

Il y a toujours un manque de demande pour les pommes. « Il y a une demande pour les pommes de Nouvelle-Zélande, mais les prix élevés et le beau temps font que ce marché reste calme. Pour l'instant, beaucoup de gens choisissent encore d'autres produits que les pommes. »

Mais en ce qui concerne les fruits à noyau sud-africains, TripleF a connu une bonne saison. « Cette saison de nectarines a été similaire à la précédente, mais nous avons été ravis notamment avec les prunes. Nos programmes de vente au détail se sont concentrés sur les fruits à noyau sud-africains. C'est là que nos partenaires sont très spécialisés », explique Daniela. L'importateur a proposé un mélange de prunes jaunes, noires et rouges, de 500 g, et des boîtes de 5 kg de nectarines, en standard.


Daniela Aguirre

« Des frais d'expédition scandaleusement élevés »
Malgré tout, la logistique reste difficile. « Les retards font que nous sommes confrontés à 60 jours de transport de port en port. De plus, les frais d'expédition sont outrageusement élevés, ce qui affecte grandement le prix de vente. Cette année, par exemple, le transport depuis le Chili coûte 50 % de plus. Les fournisseurs de matières premières, eux aussi, abusent de leur position, ce qui nous pose de nombreux problèmes. Je considère qu'il est de la responsabilité de la chaîne de faire du brainstorming pour contenir les coûts, mais c'est encore un monde à part. »

« Les fruits sont bons, mais il y a généralement beaucoup de défis cette saison encore. Cependant, nous sommes reconnaissants de la coopération entre nos clients, nos fournisseurs et nous. Nous pouvons continuer à fournir l'ensemble du lot, du champ au consommateur. C'est notre objectif à long terme », conclut Daniela.

Pour plus d'informations : 
Daniela Aguirre
TripleF Fruit
6 Watermolenweg
4191 PB, Geldermalsen, NL
Tél. : +31 (0) 881 851 000
info@tripleffruit.com  
www.tripleffruit.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)