Exportations vers les États-Unis et le Japon recherchées

44 000 tonnes d'asperges vertes espagnoles seront produites en 2022

Actuellement, l'asperge verte espagnole est vendue dans les supermarchés et les primeurs européens et commence à être exportée vers de nouvelles destinations hors de l'UE, comme l'Arabie Saoudite et le Moyen-Orient.

Pour l'instant, 60 % sont vendus à l'étranger - principalement en Allemagne, en Suisse et en France - par rapport aux 40 % consommés en Espagne.

Le 2 octobre, le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation a publié dans le BOE la reconnaissance de l'Organisation Interprofessionnelle Espagnole de l'Asperge verte.

Le président de l'organisation, Antonio Zamora, a expliqué au service de presse Efeagro que le produit en provenance du Pérou et de Chine, qui est vendu à des « prix abusifs, est généralement commercialisé sous verre donner l'impression qu'elles sont bonnes. » 

« L'asperge verte espagnole n'est ni meilleure ni pire, elle est différente. Elle a une saveur que les importées n'ont pas en raison des conditions climatiques et de la différence de température entre le jour et la nuit où elle est plantée, ce qui lui confère une plus grande quantité de sucre, de saveur, d'arôme, de couleur et de fibre, ainsi qu'une texture différente. » 

L'Andalousie, plus précisément les zones de la Vega del Genil et des Cuevas del Campo dans la province de Grenade, est le principal producteur espagnol avec environ 6 200 hectares sur les presque 9 000 hectares de plantations d'asperges vertes du pays.

Sa production s'étend également aux provinces de Malaga, Guadalajara, Jaen, Cordoue, Cadix, Tolède, Caceres, Badajoz, Albacete, Alicante, Murcie et Madrid.

La saison de l'asperge verte, qui a débuté avec plusieurs semaines de retard, est désormais à mi-parcours et le président de l'interprofession a calculé qu'environ 44 000 tonnes seront produites cette année, soit mille de plus qu'en 2021.

Pour l'instant, la saison se déroule à un rythme « acceptable. » Bien que les prix soient supérieurs aux coûts de production, ils sont inférieurs à ceux de l'année dernière, une saison qu'il a qualifiée de « bonne ou très bonne. » 

En ce qui concerne l'augmentation significative des coûts de production et du travail dans les entrepôts, « nous avons constaté une augmentation des engrais, des emballages, du conditionnement, du transport ainsi que des fournitures d'électricité. » Il a confirmé qu'une grande partie de cette augmentation « est supportée par les producteurs, avec la réduction conséquente de leurs marges. » 

L'interprofession a déjà pris contact avec MAPA pour que l'asperge verte puisse être exportée aux États-Unis comme c'est déjà le cas pour l'asperge blanche.

Après une interruption de deux ans due à la crise du corona et aux tarifs élevés du fret aérien, l'association souhaite reprendre ses exportations naissantes vers le Moyen-Orient et l'Asie. Le Japon figure également sur la liste des souhaits. 

 

Source : efeagro.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)