Roelof du Toit - The Kiwi Connection

The Kiwi Connection prévoit de faire voyager les kiwis d'Afrique du Sud

The Kiwi Connection a été créée l'année dernière. Il s'agit d'une entité purement axée sur le kiwi qui couvre l'ensemble du secteur, du matériel végétal au marketing.

« Nous pensons être performants sur le plan technique et sur le plan de la commercialisation. C'est ce que nous proposons aux agriculteurs », explique Roelof du Toit, responsable technique de The Kiwi Connection, qui regroupe des agriculteurs de Nelspruit, dans le Mpumalanga. Une zone où la saison du kiwi a débuté à la mi-février, jusqu'au Cap occidental et qui s'est terminée à la mi-avril.


Roelof du Toit, directeur technique de The Kiwi Connection, avec Pieter Terblanche, producteur de kiwi à Waboomskraal, dans la province du Cap occidental.

Il existe de grandes possibilités d'exportation pour les kiwis de classe 1, souligne Roelof. Plus tôt les fruits sud-africains seront sur le marché, mieux ce sera.

« Nous constatons que dès que les gros volumes de kiwis néo-zélandais arrivent, les acheteurs commencent à s'inquiéter de ces gros volumes. Nous devons assurer la continuité avec des kiwis de bonne qualité pour développer la confiance dans les kiwis sud-africains. »

À l'heure actuelle, Kiwi Connection est détenue pour moitié par Freshworld, à hauteur de 50 %, et pour l'autre moitié par TopFruit, avec qui elle introduit dans le pays de nombreuses nouvelles variétés de kiwis verts, jaunes et rouges pour les tester dans le cadre d'un processus destiné à durer de 10 à 15 ans, dit-il, afin de réduire le risque pour les producteurs de kiwis.

« Nous avons rapidement réalisé que les kiwis ne sont pas des produits comme les autres. Ceux-ci sont très spécialisés en termes de production et de commercialisation. C'est définitivement un produit de niche sur lequel on se concentre à 100 %. Pour cette raison, il ne deviendra pas un produit de base intégré à un panier plus large », explique-t-il.

À droite : Le kiwi jaune Dori, l'une des variétés gérées par The Kiwi Connection.

L'objectif de l'entreprise est de faire en sorte que les producteurs deviennent des actionnaires à part entière de l'entreprise, en plantant des hectares de certaines variétés. Cependant, l'accent est toujours mis sur la production de fruits de classe 1, c'est-à-dire sur un éclaircissement rigoureux et sur une agriculture axée sur les bons calibres, et non sur la couverture du territoire. Le marché national du kiwi n'est pas assez important pour offrir un débouché aux fruits de classe 2.

« Nous avons pour objectif d'être un service unique pour le producteur. Nous voulons maximiser les revenus du producteur autant que possible en construisant une entreprise qui offre une expertise technique et une qualité de fruit de grande valeur sur le marché. »

« Cette année, nous avons exporté un peu plus de 300 tonnes, soit environ 50 % des volumes d'exportation de kiwis jaunes de l'industrie, ce qui n'est pas beaucoup, mais l'année prochaine, on assistera à un grand bond des volumes. La croissance se poursuivra pendant les cinq prochaines années. »

Les fruits ont été envoyés dans l'UE, sur les marchés d'Extrême-Orient comme Hong Kong, Singapour, la Malaisie, à Dubaï ainsi que dans des programmes de vente au détail au Royaume-Uni.

En raison de problèmes logistiques, les fruits ont été expédiés cette année à parts égales par fret aérien et maritime, mais à l'avenir, The Kiwi Connection espère privilégier le fret maritime et éventuellement ouvrir la saison par fret aérien.

Pour plus d'informations :
Roelof du Toit
The Kiwi Connection
roelofdt@kiwico.co.za


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)