Prévisions européennes pêches et nectarines

Un quasi retour à la normale pour la majorité des bassins de production excepté pour l'Espagne

Hier, le medFEL a dévoilé ses prévisions de récolte européenne 2022 pour les pêches et nectarines. Si 2021 avait été une campagne difficile pour tous les bassins de production européens (campagne déficitaire depuis 3 ans), cette année signe un quasi retour à la normal pour toutes les zones de production, excepté pour l'Espagne.




France : « une situation normale en production de pêches et nectarines » pour 2022
Si la campagne 2021 avait été très marquée par le gel, avec des dégâts sur tous les bassins de production, cette année Bruno Darnaud, président de l’AOP Pêches et Nectarines, a fait état d’un « verger français qui s’est stabilisé, avec un bon taux de renouvellement. » Une situation normale en production sans aléas climatiques majeurs malgré un vague de chaleur très importante au mois de mai qui jouera sur le côté qualitatif des fruits. 



Espagne : la campagne 2022 pire que 2021

Une baisse de production en 2021 pour l'Espagne par rapport à la production moyenne des cinq dernières années mais des volumes toutefois « acceptables ». Du point de vue du commercial, le manque de produits dans toute l'Europe avait permis un marché fluide et des prix corrects. Mais la campagne 2022 devrait être « très courte » selon Javier Bassols qui parle de « dégâts les plus graves de ces 40 dernières années ». Et c'est la Catalogne qui subit de plein fouet le gel avec près de 70 % de baisse par rapport au potentiel de production. 



Italie : une production 2022 proche du « potentiel classique »
Un déficit de production important en 2021 pour l'Italie, qui revient cette année avec une production quasi normale, sur « les standards du potentiel classique », soit une augmentation de 43 % en pêches et nectarines par rapport à 2021. L'Emilie-Romagne qui avait connu un gel très important en 2021 remonte cette année à 180 000 tonnes.



Grèce : une année 2022 proche du potentiel de production 
La Grèce a connu une campagne également très difficile en 2021 en raison d'une très petite production. 2022 signe également un retour à la normale et se rapproche de son potentiel de production. A noter cette année un retard de 7 à 10 jours par rapport à la campagne 2021 et quelques dégâts sur les variétés précoces qui devraient rentrer à la normal dans le courant du mois de juin. 

Avec la participation de : Bruno Darnaud, AOP Pêches et Abricots, Estelle Alarcon – Coopérative La Melba ; Elisa Macchi – CSO Ferrara ; Manel Simon (AFRUCAT) et Javier Basols – Fédération des Coopératives Agricoles espagnoles ; Georges Kantzios – ASEPOP (Grèce) et Animé par Eric Hostalnou – Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales. 


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)