Le marché de la tomate bat son plein ; le Global Tomato Congress offre de nombreux sujets de discussion

Après deux ans et demi, le Global Tomato Congress s'est de nouveau tenu le 24 mai. Des spécialistes de la tomate de toute la chaîne d'approvisionnement se sont rendus dans la ville néerlandaise de La Haye. Les quelque 350 visiteurs ont bénéficié d'un programme d'une journée entière couvrant un large éventail de sujets, de la technologie et de la sélection végétale au marketing et au commerce.

Ceux qui le souhaitaient ont pu suivre les présentations en anglais à l'aide d'un casque. La recherche de nouveaux marchés a été l'un des thèmes majeurs abordés sur la scène principale. Un sujet d’actualité, après que le marché ai été mis à l'épreuve par la pandémie et la crise énergétique.


L'équipe de la société néerlandaise Looye a présenté ses Honingtomaten. L’association avec le chocolat a été goûtée et discutée par de nombreux visiteurs. Cliquez ici pour voir le reportage photo complet

Saison d'hiver 2022/2023
Pour la saison d'hiver à venir, l'une des plus grandes questions était de savoir d'où viendront les tomates si de nombreux producteurs du nord-ouest de l'Europe réduisent leur zone de culture en raison des coûts énergétiques élevés. David Herzog de Rijk Zwaan prédit une diversification des origines dans les prochaines années. Le défi pour les entreprises de sélection est alors de disposer des bonnes variétés pour tous ces pays, afin que la qualité des tomates soit stable tout au long de l'année.


Panoplie de tomates de l'obtenteur Rijk Zwaan. Cliquez ici pour voir le reportage photo complet

ToBRFV
Comme lors de l'édition 2019, il a été beaucoup question du Virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV). Jan Engelen, de la Coopérative Hoogstraten, a été le premier à mentionner le virus dans une présentation sur l'évolution du marché. Bien que le sujet soit peu agréable à aborder, il était nécessaire de le nommer et d'en discuter, selon lui. Après la présentation de Jan, les différentes entreprises de sélection ont abordé le sujet dans leurs présentations respectives. Les premières variétés résistantes au ToBRFV sont déjà sur le marché.

De plus, le portefeuille de variétés résistantes va continuer à s'élargir considérablement dans les années à venir. La prochaine étape consiste à passer des variétés à résistance intermédiaire aux variétés à haute résistance, même s'il semble aussi que tout le monde soit conscient qu'il faudra apprendre à vivre avec la présence du virus. De plus, il faut prévoir que de nouveaux virus peuvent apparaître de temps en temps.


Ralph van der Caay, du TNI ; Robert van den Berg, de Bakker Barendrecht, et Hans Derks, de Harvest House. Cliquez ici pour voir le reportage photo complet

Hausse des coûts
Contrairement à 2019, l'énergie a pris une place prépondérante, à la fois sur les scènes des orateurs, mais certainement aussi dans les couloirs, en raison de l’explosion des coûts énergétiques. Et de nombreux autres coûts liés à la culture et au commerce des tomates ont également augmenté. Il n'est pas facile de répercuter ces coûts sur les autres maillons de la chaîne, en particulier sur les premiers, comme on l'a déjà constaté. On parle beaucoup de la saison d'hiver à venir, mais les producteurs ont du mal à donner des indications de prix, tandis que les détaillants préfèrent éviter les coûts élevés liés aux cultures éclairées et chauffées.

Europe du Sud
Les détaillants qui jettent leur dévolu sur les productions du sud de l'Europe risquent d'être déçus, car les prix des produits augmentent également dans cette région. Pas seulement à cause des coûts énergétiques, mais aussi en raison d’autres facteurs, tels que l'emballage et la logistique, qui sont également devenus plus chers. De plus, la plupart des volumes de l'Europe du Sud, qui ne sont pas non plus illimités, ont été vendus sous contrat pendant de nombreuses années. Les producteurs ne peuvent pas augmenter leurs volumes de production du jour au lendemain et ils ne voudront pas le faire s'ils ne sont pas sûrs de pouvoir vendre les tomates à bon prix. Il y a beaucoup d'intérêt à cultiver nous-mêmes des tomates plus au sud ou à conclure des partenariats avec des producteurs d'Afrique du Nord, par exemple..


Yanick Verkade, d'Al Dahra Baywa, et Erwin de Kok, de BASF. Cliquez ici pour voir le reportage photo complet

Participation internationale
Certains producteurs d'Europe du Sud ont également fait une présentation. Michael Zaglere et Florian Gostner, du producteur italien Fri-El Green House, ont parlé de l'énergie géothermique et de leurs projets pour l'avenir. Les producteurs veulent commencer à cultiver des tomates sur une superficie de 30 hectares en 2023 et commenceront les forages pour l'énergie géothermique cet automne. Plus au sud encore, Al Dahra BayWa Agriculture cultive des tomates dans le désert. Dominik Hartl a évoqué la tâche difficile de convaincre les supermarchés et les consommateurs des Émirats arabes unis de la qualité des produits cultivés localement. Les produits importés des Pays-Bas, par exemple, ont une bonne réputation dans le pays arabe. En revanche, en Europe du Nord, les consommateurs préfèrent généralement les produits locaux.


L'équipe de Bayer a interrogé les visiteurs sur leurs préférences concernant les différentes variétés de tomates à l'aide d'une boîte à outils spéciale. Cliquez ici pour voir le reportage photo complet

Nouvel outil
Entre les différentes présentations, les visiteurs ont eu tout le loisir de déguster des tomates produites localement lors de cet événement organisé par Fruitnet. Parmi les quelque 25 exposants, plusieurs entreprises de sélection et de commercialisation avaient apporté des tomates à déguster. Lors d'une présentation de l'entreprise de sélection Bayer, il a également été possible de goûter des tomates avec un nouvel outil spécialement développée. Avec cette boîte remplie de tomates, l'entreprise de sélection se rend dans les supermarchés pour les aider à choisir les bonnes variétés pour leurs clients. À cette fin, sept profils d'arômes ont été élaborés qui vont au-delà du simple indice Brix. Avec cette boîte, l'entreprise vise à choisir des variétés en fonction de caractéristiques objectives.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)