Pommes : des algues pour remplacer les pesticides ?

Des chercheurs qui font partie d'un consortium international étudient le remplacement des pesticides par des composés d'algues marines dans le traitement des maladies qui affectent les poires et les pommes. L'information a été publiée par le magazine portugais Lusa.

« Historiquement utilisés comme engrais, maintenant, avec les connaissances que nous avons, nous pouvons développer des solutions biotechnologiques pour l'utilisation des composés que [les algues] produisent pour résoudre des problèmes critiques dans l'agriculture, comme certaines bactéries et champignons qui causent de graves pertes économiques. » Marco Lemos, le directeur scientifique du projet.
 
Selon le professeur de l'École polytechnique de Leiria et chercheur au Centre respectif des sciences marines et environnementales (MARE), à Peniche, il s'agit d'une solution durable aux problèmes des pommiers. Il précise également qu'ils recherchent « la meilleure qualité des fruits dans leurs processus de conservation, en favorisant des produits encore plus sûrs et de qualité accrue pour le consommateur. »

Dans ce scénario, 97 170 échantillons de variétés populaires de fruits frais cultivés en Europe ont été analysés, démontrant une augmentation de 53 %, en neuf ans, de la fréquence des échantillons contaminés par les pires types de pesticides. Selon un communiqué de l'organisation, l'étude contredit les affirmations de la Commission européenne selon lesquelles les agriculteurs utilisent moins de pesticides qui sont liés au cancer et à d'autres maladies graves. Près d'un échantillon de fruits sur trois (29 %) a été contaminé en 2019, dernière année pour laquelle les chercheurs disposaient de données au moment de l'étude.

Source : abrafrutas.org  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)