Les négociations de fusion ne nécessitent pas de successeur

REO Veiling se sépare de son directeur général

Après 14 ans, REO Veiling a mis fin aux fonctions de son directeur général, Paul Demyttenaere. Les membres de cette coopérative belge l'ont appris mercredi par un communiqué. Interrogée sur les raisons de ce départ, la présidente de REO, Rita Demaré, a déclaré que Demyttenaere ne convenait plus au rôle de directeur général tel qu'il était nécessaire en 2022. « C'est tout ce que je veux dire à ce sujet », ajoute-t-elle.

Rita précise que cet événement n'est pas lié aux discussions de fusion en cours entre REO Veiling et la Coopérative Hoogstraten. « Nous avions prévu une réunion de gestion commune avec Hoogstraten jeudi et nous l'avons délibérément maintenue. Nous sommes sûrs que cette fusion apportera une valeur ajoutée. »

Selon elle, les pourparlers de fusion se déroulent bien. « Nous examinons toutes sortes de questions officielles, comme la concurrence, par exemple, ce qui prend beaucoup de temps, mais doit être fait. Nous souhaitons que les membres des deux coopératives votent en décembre s'ils sont d'accord avec la fusion. C'est pour bientôt. »

L'équipe de gestion de REO va, temporairement, prendre en charge le travail. « En raison du processus de fusion, nous ne sommes pas actuellement à la recherche d'un nouveau directeur général. La question ne se posera que si l'une des assemblées générales n'est pas d'accord avec la fusion.  Mais pour l'instant, je suis très optimiste à ce sujet », conclut Rita.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)