João Marcos de Souza Lima, de Agros :

« Après le succès sur le marché européen, nous cherchons à atteindre le marché américain »

La culture fruitière a connu une expansion rapide dans la vallée de São Francisco, à Petrolina. Faisant de cette région de l'État de Pernambouc le pôle de production de raisin de table le plus important du Brésil, qui concentre les plus grandes entreprises dédiées à ce poste, comme Agros.

« Agros est présent sur le marché des fruits depuis 19 ans (depuis 2003) et la division sur le front de l'exportation et de l'importation est Direct Market depuis 10 ans. Nous sommes spécialisés dans le raisin de table, avec un grand volume vendu sur le marché national ; l'année dernière, en fait, nous étions parmi les plus grandes entreprises en termes de volume pour le marché national. Nos principales marques sur le marché national sont les marques haut de gamme Delicat et Preferita », explique João Marcos de Souza Lima, coordinateur du commerce extérieur. « Au cours des deux dernières années, Agros a connu une forte croissance ; même pendant la  pandémie, l'entreprise s'est développée et continue de gagner de la place en tant qu'exportateur. » 

« Après un accord signé avec la SNFL pour ses variétés, nous avons commencé en 2020 avec nos exportations, avec un faible volume vers les Pays-Bas. L'année dernière nous l'avons clôturée avec 146 procédés d'exportation atteignant de nouveaux marchés. Aujourd'hui, en plus des Pays-Bas, nous sommes en Angleterre, en Argentine et en Espagne, où nous avons signé de gros accords. Cette année, j'ai appris que certaines exploitations partent avec la variété Vitória pour les États-Unis et nous sommes impatients de commencer à commercialiser notre produit au second semestre. Nous envisageons également de gérer le marché des Émirats Arabes Unis. » 

« Nous voulons grandir petit à petit mais avec responsabilité, en montrant toujours notre qualité de service et de travail, en offrant un traitement personnalisé à nos clients. C'est passionnant de voir le chemin parcouru depuis le début. »

Ayron, représentant du groupe Delicat ; Gustavo, directeur financier, et João Marcos, coordinateur du commerce extérieur

« Nous travaillons avec un large éventail de variétés de raisins, notamment le Vitória, un raisin noir sans pépins très populaire au Royaume-Uni, la variété blanche sans pépins Timpson, et Krissy et Iris, deux variétés rouges sans pépins. Pour cette année, nous aurons également à disposition Melody, une variété noire sans pépins de la SNFL, ainsi que Melodía, un raisin rouge brésilien de l'Embrapa. Pour les marchés argentins, nous avons semé des variétés telles que Italia, Nubia et Benitaka. » 

« De plus, cette année, nous achevons la deuxième phase de notre entrepôt frigorifique, ce qui nous permettra de disposer d'un espace pour 1 500 palettes de nos raisins destinés aux marchés d'exportation et au marché intérieur. » 


Jubilino, consultant pour le groupe Preferita

« Avec 2,5 récoltes par an, nous avons du raisin Vitória 52 semaines par an » 
Dans la région de la vallée de San Francisco, surnommée la « Californie brésilienne », on estime qu'environ 90 % des raisins de table exportés par le pays sont récoltés, explique João Marcos. « Le climat de cette région nous permet d'avoir 2,5 récoltes de raisins de table par an ; par exemple, avec la variété Vitória, nous avons la production et la disponibilité pour répondre à la demande du marché tout au long de l'année, même aux États-Unis. » 

En ce premier semestre, les conditions météorologiques ont ajouté à la complexité de la situation actuelle du marché, avec un impact particulier sur la production de raisins blancs destinés à l'exportation. « Les pluies ont fait que la saison de ces raisins ne s'est pas déroulée comme nous l'avions prévu, car elles nous ont fait perdre de nombreuses palettes de produits ; cela a affecté nos prévisions de volume ainsi que toute la vallée. De plus, ces jours-ci, il a fait anormalement froid dans certaines régions du sud, ce qui affecte la consommation dans ces régions. Puis, dans notre région nous avons également eu plus de pluie par rapport à l'année dernière, ce qui a eu un impact sur la production. » 

La situation actuelle du marché du raisin n'est pas bonne à bien des égards, souligne João Marcos de Souza. « Il y a plus de volumes en provenance d'autres pays qui partent vers l'Europe et l'Argentine, par exemple, ce qui affecte aussi les prix sur le marché local. D'autre part, il y a l'augmentation des prix pour les transports terrestres et maritimes ainsi que l'augmentation des coûts généraux. En raison de tout cela, nous pensons que le marché devra augmenter les prix afin de pouvoir se permettre les opérations. » 

« Ce sera un sacré défi cette saison, mais l'un de nos objectifs est d'amener nos raisins aux États-Unis, nous sommes ici pour y parvenir et je suis convaincu que nous y parviendrons. » 

Pour plus d'informations : 
Agros
Av. Central, 953 - Portal da Cidade
56313-050, Petrolina/PE (Brésil)
Cell : + 55 87 98842-4392
Tél. : +55 (87) 3861-2356
https://agros.com.br 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)