Le gouvernement local est « profondément préoccupé » par l'alerte inondations

Les agrumes du Cap occidental sont récoltés « jour et nuit » avant la tempête hivernale annoncée

À Citrusdal, dans la vallée de la rivière Olfants, au sein de la province du Cap-Occidental, les équipes de cueilleurs et les conditionneurs ont travaillé jour et nuit au cours des deux dernières semaines. Cela en raison des 60 à 80 mm de pluie prévus pour la semaine prochaine dans les montagnes du Cap, accompagnés de vents de tempête atteignant 70 à 80 km/h.

Un responsable de la station de conditionnement, qui traite actuellement des citrons et des Navels, indique que la région de Citrusdal devrait recevoir la semaine prochaine près d'un quart de ses précipitations annuelles.


Vergers d'agrumes à Citrusdal

Le département provincial des affaires environnementales s'est dit « profondément préoccupé » par les avertissements des services météorologiques sud-africains concernant la possibilité d'inondations et de dommages aux infrastructures dans les zones de faible altitude, de dimanche soir à mercredi prochain.

Estimation des oranges Navel dans le Western Cape ajustée à la baisse
« Nous nous dépêchons de cueillir la plupart des fruits à temps. Nous nous attendons à ce que la qualité baisse considérablement après les pluies », explique le responsable de la station de conditionnement, en notant que la fissuration de la peau a été problématique cette année.

L'estimation du nombre de navels de la province du Cap-Occidental a été réduite de 500 000 cartons (passant de 7,67 millions de cartons de 15 kg à 7,17 millions) en raison de fissures dans l'écorce, qui se produisent principalement sur les fruits situés sous et à l'intérieur de la canopée.

Pour cette raison, au lieu de cueillir un arbre en une seule fois, de nombreux producteurs ont décidé de concentrer les récoltes sur les zones les plus sujettes aux fissures et de revenir plus tard pour les fruits supérieurs, qui sont beaucoup plus longs à récolter.

Les précipitations hivernales ont tardé à arriver
Les précipitations du Cap occidental ont tardé à commencer et la pluie de la semaine prochaine marquera le début de l'hiver humide du Cap.

« Nous ne sommes pas ingrats envers la pluie », explique un producteur d'agrumes. « Les agriculteurs de l'autre côté de la montagne plantent du blé - ils ont besoin de la pluie et nos barrages ont besoin de la pluie ».

Le gouvernement provincial a noté que le niveau combiné des principaux barrages alimentant le Cap (Wemmershoek, Voëlvlei, Steenbras Upper et Lower, Theewaterskloof et les barrages de la rivière Berg) est actuellement de 64,4 % ; l'année dernière à la même époque, il était de 75 %.

Dans toute la province, les barrages sont actuellement à 51,7 %, ce qui est également légèrement inférieur au niveau de l'année dernière.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)