Nicola Winter, Koerner Agro, à propos de la commercialisation des produits thaïlandais transportés par avion

« Les taux de fret élevés nous ont obligés à augmenter nos prix à plusieurs reprises »

Depuis le début du coronavirus, les taux de fret ont considérablement augmenté, en particulier pour le fret aérien. Maintenant, deux ans après son apparition, les entreprises continuent de souffrir de l'énormité des coûts de transport. « Suite à l'augmentation continue que nous avons dû subir, les frais de transport actuels sont 3 à 5 fois plus élevés qu'avant le coronavirus. Malheureusement, il n'y a pas d'amélioration en vue », explique Nicola Winter, PDG de Winter Trading GmbH, dont le siège est à Hambourg.

À droite : Aperçu de la production de jacquier

L'entreprise aux ramifications internationales est responsable de la commercialisation en Europe des fruits thaïlandais du groupe d'entreprises Koerner Agro. « Par rapport à d'autres régions d'outre-mer, les taux de fret sont nettement plus élevés dans l'espace asiatique, en raison de la forte concurrence, y compris pour les pièces électriques coûteuses qui doivent être acheminées rapidement vers l'Europe. Néanmoins, l'approvisionnement en marchandises aériennes a été assuré pendant toute la durée de la pandémie, il n'y a donc pas eu de goulot d'étranglement notable », poursuit Winter.


Curcuma frais de Thaïlande

Certes, il y a temporairement des différences de prix frappantes entre les différents produits, qui s'expliquent d'une part par la situation tendue en matière de fret et d'autre part par des influences extérieures, comme des inondations ou des tempêtes exceptionnelles, à la source. « La hausse actuelle de l'inflation ne joue actuellement qu'un rôle secondaire car nous avons de toute façon déjà dû augmenter nos prix à plusieurs reprises en raison de la situation au niveau du fret. De plus, nous nous trouvons déjà dans un segment de marché où les prix sont plus élevés. »


À gauche : Fruits du dragon ou pitayas destinés à l'exportation
A droite : jacquiers fraîchement cueilli sur l'arbre

Importations d'exotiques à l'année
Grâce au climat relativement stable de la Thaïlande, la plupart des produits qui y sont fabriqués peuvent être proposés toute l'année. « Le ramboutan et le mangoustan, par exemple, sont des produits saisonniers que nous ne pouvons proposer que pendant une courte période. En revanche, nos produits phares classiques, comme le mini maïs, la citronnelle et le piment thaï, sont récoltés et commercialisés douze mois par an. Le fruit du dragon, le fruit de la passion et surtout le fruit du jacquier ont connu une popularité croissante ces dernières années, bien que ce dernier article soit moins commercialisé sur le marché du frais (Koerner Agro le vend dans le monde entier comme matière première congelée dans des conteneurs de fret maritime congelé. Il est de plus en plus apprécié en tant que produit de substitution à la viande). Le gombo est également livré frais en permanence, bien que sa culture à grande échelle dans plusieurs pays ait entre-temps donné lieu à un marché très concurrentiel. »


Fruit de la passion frais

Pour des raisons stratégiques, l'entreprise Koerner Agro se consacre essentiellement à la commercialisation de produits de niche uniques, dont certains ne poussent et ne prospèrent qu'en Thaïlande. Certains ont un goût unique, contrairement aux produits d'autres pays d'origine. « Notre piment thaï est un article phare, tout comme nos papayes vertes qui, contrairement aux papayes traditionnelles, ne sont pas utilisées comme fruits, mais plutôt pour les salades. Par ailleurs, le mini maïs est un article vendu en quantité toute l'année. Malgré la concurrence de l'Afrique du Sud, nous ne voyons pas de baisse des volumes, même pendant la saison locale », enchérit Winter. Il en va de même pour la citronnelle et les asperges vertes qui sont commercialisées toute l'année dans le commerce alimentaire européen.


La citronnelle arrive principalement dans le commerce de détail européen par le biais de Nature's Pride.

Une documentation plus complète sur les importations
Parallèlement, Winter observe que certains produits sont de plus en plus souvent achetés ailleurs. « Les mangues thaïlandaises de la variété Nam Dok Mai ne sont plus aussi bien représentées dans le commerce européen. Cela est bien sûr dû à la domination du marché par l'Amérique latine, qui envoie en Europe des mangues moins chères et en grandes quantités par voie maritime (il faut compter 2 à 3 semaines pour la traversée depuis l'Amérique du Sud, et au moins 4 à 6 semaines depuis l'Asie). De même, les herbes d'origine thaïlandaise ne sont plus guère proposées, ce qui est toutefois dû à une plus grande envergure de la documentation d'importation. Néanmoins, il est important pour nous de continuer à proposer des articles marginaux, car la diversité des produits est notre force depuis de nombreuses années. Elle est également appréciée par les acheteurs. La Thaïlande reste une destination touristique très prisée et les vacanciers de retour chez eux souhaitent avoir accès à la diversité des produits exotiques et de la cuisine thaïlandaise. »


La papaye verte est plutôt utilisée pour les salades, contrairement aux variétés « classiques » d'Amérique latine.

En se concentrant fortement sur les produits dits de niche, en imposant des certifications et des exigences environnementales étendues et en entretenant des relations étroites avec les agriculteurs contractuels d'origine, Koerner Agro a pu se forger une position de marché solide dans le commerce européen.

Les produits exotiques thaïlandais sont livrés aux magasins d'alimentation et aux marchés de gros, notamment en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en Suisse et en Grande-Bretagne, par l'intermédiaire de partenaires de distribution puissants dans les pays concernés. « Il n'y a que peu de fournisseurs en Thaïlande qui peuvent répondre aux exigences des clients en termes de quantité, de certification et de qualité, ce qui est à nouveau particulièrement avantageux pour nous. En supposant que les taux de fret se normalisent dans un avenir proche, l'avenir de notre segment de marché me semble particulièrement positif. »


L'asperge verte thaïlandaise fait également partie de l'assortiment de base de Koerner Agro

Images : Koerner Agro / Winter Trading GmbH

Pour plus d'informations :
Nicola Winter
Winter Trading GmbH / Koerner Agro
Hambourg, Allemagne
Tél. : (+49)40-47195505
Fax : (+49)40-41266282
nicola@koerneragro.com
www.koerneragro.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)