Laurens Maartens (StoneX ):

« Lorsque vous investissez dans une serre au Kazakhstan, tenez également compte du taux de change le plus avantageux »

De nombreux fournisseurs néerlandais de produits horticoles se concentrent sur le marché du Kazakhstan. Fin avril, plus de 80 entreprises ont participé à un salon horticole à Almaty. Avant la foire, la société russe de serres Eco-Cultura a annoncé une expansion de 500 ha au Kazakhstan. La majeure partie de la récolte est exportée vers le marché russe, mais les tomates et les concombres kazakhs prennent également pied au Moyen-Orient. Il s'agit d'une grande opportunité pour les producteurs et les fournisseurs horticoles néerlandais car les connaissances et la gestion néerlandaises sont souvent requises pour de tels projets.

Ces mêmes entreprises se heurtent souvent à des coûts de conversion lorsqu'il s'agit de paiements. « Il y a peu de fournisseurs qui peuvent effectuer des paiements dans la monnaie locale. Cela peut vous rendre impuissant, car la banque locale sait que vous n'avez aucune issue, vous laissant à sa merci », explique Laurens Maartens de StoneX, qui est spécialisé dans les paiements dits transfrontaliers vers la monnaie la moins courante.

« Grâce à notre réseau bancaire, nous pouvons offrir à tout moment le meilleur taux en tenge du Kazakhstan (KZT). Pendant longtemps, cette monnaie a présenté une corrélation avec le rouble. Celle-ci commence maintenant à s'atténuer. Dans un premier temps, cette monnaie s'est dépréciée par rapport à l'euro. Ensuite, le KZT s'est quelque peu renforcé. Entre-temps, la monnaie s'est de nouveau quelque peu dépréciée. »

StoneX a vu le jour il y a trente ans lorsque les fondateurs, travaillant pour une grande banque, ont dû convertir une monnaie forte en une monnaie exotique pour une fondation caritative. « Ils ont découvert en pratique qu'il fallait beaucoup de liens pour que le financement se fasse. Ils ont vu l'opportunité et en ont fait leur métier. De nombreuses banques n'entretiennent plus ces relations avec les banques locales, car ce n'était pas assez rentable pour elles. Par conséquent, nous nous occupons maintenant du paiement en arrière-plan pour les grandes banques internationales si elles n'ont pas de banque correspondante dans leur réseau. Aujourd'hui, nous traitons un grand nombre de paiements, tant pour les ONG que pour les entreprises ».

Laurens appelle les fournisseurs et les entreprises qui disposent d'un site de production ou qui vont procéder à une injection de capital dans le pays à le mettre à l'épreuve. « Pensez aussi au paiement de tous les sous-traitants locaux lors du nivellement ou de l'installation de l'énergie et de l'eau sur le grand réseau. Récemment, un de nos clients l'a fait en réalisant la moitié de ses économies de la manière habituelle et en nous laissant faire la moitié. Il a ainsi réalisé des économies substantielles de 4 à 6 %. Ce qui est peut-être encore plus important, c'est que le client reprend le contrôle de son paiement. Notre méthode de travail est transparente, le risque d'erreur est bien moindre, et c'est aussi moins cher. Comptez vos bénéfices ».

Pour plus d'informations : 
Laurens Maartens 
StoneX Financial GmbH
World Trade Center, Tower H
1077 XV Amsterdam
Tél. : +31 (0) 615478859
laurens.maartens@stonex.com 
www.stonex.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)