Tony Derwael, de Bel'Export :

« La dernière ligne droite est la plus difficile pour le marché des pommes et des poires »

« La fin de la saison de vente des pommes et des poires est plus difficile que prévu », déclare Tony Derwael, de la société belge Bel'Export. « On a coutume de dire que la dernière ligne droite est la plus difficile et cela s'applique certainement aux pommes et aux poires ». 

« Les poires de première qualité se vendent encore bien, mais les poires de deuxième qualité ne donnent plus rien », ajoute Tony. « Environ 30 % d'un lot de poires sont généralement des produits de seconde catégorie. Cela fait énormément baisser le prix moyen. Il est très difficile de maintenir les prix par palette à un niveau acceptable. »

Les pommes n'ont pas eu la vie facile toute la saison, notamment en raison de la situation en Europe de l'Est et vers la fin de la saison, le problème s’est accentué, selon Tony. « Il y a tout simplement trop de pommes en ce moment. En Belgique, le stock de pommes est supérieur de 50 % à celui de l'année dernière. Etant donné que la nouvelle saison commencera une semaine plus tôt, les ventes de l'ancienne récolte se termineront également plus tôt et les stocks ne seront pas entièrement écoulés », explique Tony.

L'exportateur s'attend donc à ce qu'une grande partie des difficultés se reportent sur la prochaine saison. « Je crains que de nombreuses pommes de la récolte précédente soient encore vendues lorsque la nouvelle sera entrée sur le marché, ce qui exercera une certaine pression sur les prix en début de campagne. Il en sera de même pour les restes de poires Conférence et les poires Corina et Conférence de la nouvelle récolte. L'ancienne récolte pourrait rendre plus difficile la vente des nouvelles poires. »

Toutefois, il y a de la lumière au bout du tunnel. « Il y a un bon côté, c'est que la qualité des nouvelles récoltes de pommes et de poires est vraiment bonne. Aucun des produits n'a subi de dommages dus au gel et ils ont tous deux une peau très lisse jusqu'à la tige, ce qui devrait stimuler les ventes lorsqu'ils seront commercialisés ». De même, la taille des fruits, en particulier celle des pommes Jonagold, est très bonne.

« La vague de chaleur dans le sud de l'Europe pourrait être bénéfique pour les ventes de pommes et de poires belges et néerlandaises la saison prochaine. Il y a eu des températures de 40°C et plus dans le sud. J'ai également entendu dire que l'irrigation avait cessé en Italie. Les rendements semblent être à un niveau normal, mais les calibres sont vraiment affectés par la chaleur et le temps sec. Ce n'est pas du tout agréable pour eux, mais parfois le malheur des uns fait le bonheur des autres. »

Pour plus d'informations :
Tony Derwael
Bel'Export
Neremstraat 2
3840 Borgloon - Belgique
Tél. : +32 12 440 551
belexport@belexport.com         
www.belexport.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)