L'impact des obligations du traitement par le froid sur les oranges bio sud-africaines

La Commission européenne a adopté un règlement qui contraint l'Afrique du Sud et ses pays voisins à un régime très strict de traitement par le froid des oranges avant et pendant leur transport. Cette décision est lourde de conséquences pour les producteurs bio avec lesquels OTC Organics, distributeur de fruits et légumes biologiques, travaille depuis des années.

Ce traitement s'applique à tous les arrivages d'oranges (conventionnelles et biologiques) à partir du 13 juillet environ. La saison des agrumes a commencé la semaine dernière, les premiers conteneurs sont arrivés aux Pays-Bas et de nouveaux conteneurs sont en route.

Faux carpocapse (FCM)
L'UE exige que la température de la pulpe des fruits soit de 2 degrés maximum au moment du chargement à l'origine afin d'éviter que les larves du faux carpocapse (FCM) n'arrivent vivantes dans l'UE et ne menacent la production européenne. La peau de l'orange étant très sensible aux basses températures et au refroidissement forcé, le risque de détérioration de la peau est extrêmement élevé. De plus, il n'y a pas de capacité pour appliquer ce processus de refroidissement à l'origine.

Edward Out, directeur général d'OTC Organics : « Nos producteurs biologiques sont très durement touchés par ces mesures car ils produisent principalement des oranges pour le marché européen depuis des décennies. Nos producteurs ont d'excellents résultats dans leurs vergers sur le FCM, grâce à l'équilibre naturel des sols, le faux carpocapse n'existe pratiquement pas. Et tout cela sans produits chimiques ! Être exclu à court terme du marché biologique européen nous blesse, nous met en colère, nous frustre et met en péril l'existence de nos producteurs. »

Que faire ?
« L'Afrique du Sud va porter cette affaire devant l'Organisation mondiale du commerce, mais cela prendra du temps. Nous étudions également la possibilité d'enrober les fruits de manière certifiée biologique pour protéger la peau des basses températures et nous cherchons à savoir si nous pouvons certifier les exploitations biologiques qui sont 100 % exemptes de FCM pour l'exportation sans stérilisation à froid. Cette dernière option prend du temps car ce processus suit des normes phytosanitaires internationales strictes. »

« L'année dernière déjà, nous avons commencé, avec des entreprises collègues, à chercher un enrobage de fruits certifié biologique par l'UE que nous allons commencer à appliquer sur plusieurs expéditions tests de pomelos Star Ruby. Ce fruit doit être expédié à 4 degrés, ce qui endommage la peau dans certains cas jusqu'à 30 % du fruit. Maintenant que le temps presse, il se peut que nous envisagions d'enrober également les oranges, même si cela ne garantit pas que le fruit soit protégé contre la dégradation de la peau. Bien entendu, nous ne distribuerons pas de fruits enrobés sans consulter nos clients au préalable. »

« C'est une décision très dure prise à Bruxelles qui affectera de nombreux agriculteurs, leurs familles et sera également ressentie en Europe. Pour l'instant, nous retroussons nos manches et essayons de tirer le meilleur parti de cette situation ». 

Pour plus d'informations :
OTC Organics
sales@otcorganics.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)