Anthony Langlais, Directeur Général, Kultive :

Grêle : « Plus de 27 hectares touchés à raison de 2 500 plaques de verre par hectare »

« Certains de nos producteurs sont en production zéro depuis dimanche », indique Anthony Langlais, Directeur Général de Kultive. Les autres heureusement ont été épargnés. Jusqu’à 70 % de dégâts pour certaines serres et pour d’autres entre 30 et 100 %. Nous sommes pour l’instant entre 40 et 50 % de réduction de production sur la semaine ». 


© SOPA SAS

Les producteurs sont sur le pied de guerre pour tenter de tout remettre en l’état après les violents orages de grêles des 20 et 21 juin. Parmi les régions les plus touchées : le Centre-Val-de-Loire et le Sud-Ouest. Pour le spécialiste du concombre Kultive, basé dans le Loiret, les dégâts sont importants. « Un des deux gros pôles de serres au sud d’Orléans, dédié à la production de concombres et d’aubergines, a été très endommagé. »


© SOPA SAS

2 500 plaques de verre à l’hectare pour 27 hectares
« Cette semaine nous devons sécuriser les serres car il y a des morceaux de verre partout, estimer les dégâts et gérer le passage des experts pour les assurances. En moyenne sur la population de serres touchées au sein du groupe on estime déjà entre 2 000 et 2 500 carreaux à l’hectare pour plus de 27 ha touchés. Il est encore trop tôt pour chiffrer les dégâts mais rien que pour le matériel nous en sommes à plusieurs centaines de milliers d’euros, hors pose câble et sécurisation. »


© SOPA SAS

Pas de retour à la normale avant le mois d’août
« On ne prévoit pas de revenir à une production normale avant la mi-août et même à cette date nous ne serons pas à 100 % de notre production. La problématique c’est la disponibilité du verre car les couvreurs vont être confrontés à un afflux de demande pour une même région et il faut aussi trouver de la main-d’œuvre. La seconde chose c’est qu’il nous faut retrouver des plants et les pépiniéristes n’en produisent pas en claquant des doigts donc ça va forcément réduire notre capacité à retourner à notre potentiel normal de production. »


© SOPA SAS

Des caprices météo de plus en plus fréquents pour les producteurs déjà fragilisés par la hausse des coûts de production. « Nous avons été touchés par une tornade début juin. Un de nos producteurs d’aubergines terminait tout juste son dossier d’assurance et la grêle a frappé, donc pour lui la saison est terminée car il faut deux mois de préparation. Au total nous avons perdu 60 % de notre production d’aubergine. »

Pour plus d’informations :
Anthony Langlais
Kultive S.A.S.
190 allée du bois vert
45640 Sandillon, France 
Tél. : 02 38 49 33 49
Fax : 02 38 49 33 48
a.langlais@kultive.com    
www.kultive.fr 


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)