Annonces

Top 5 d'hier

Top 5 de la semaine dernière

Top 5 du mois dernier

Baromètre Atradius des comportements de paiement

Augmentation de 60 % des créances commerciales en Asie par rapport à 2021

Les entreprises asiatiques ont du mal à recouvrer les factures commerciales impayées. Cette problématique concerne aussi bien leurs clients nationaux que ceux des marchés d'exportation régionaux. Tel est le constat du Baromètre Atradius des pratiques de paiement. Les retards ou les impayés ajoutent une pression croissante sur les liquidités de ces entreprises. Le risque de non-paiement augmente donc également pour les entreprises néerlandaises exportant vers l'Asie.

Pour son baromètre annuel des pratiques de paiement en Asie, Atradius a interrogé des entreprises de sept marchés asiatiques (Chine, Hongkong, Inde, Indonésie, Singapour, Taïwan et Vietnam) et des Émirats arabes unis. Elles sont surtout préoccupées par les retards de paiement auxquels elles sont de plus en plus confrontées. Les conditions économiques étant particulièrement incertaines, ils sont 60 % plus nombreux qu'en 2021.

« L'Asie reste un marché attractif pour les exportateurs néerlandais », explique Rik Broekman, responsable commercial chez Atradius. « La région sur laquelle nous nous sommes penchés représente près de 7 % des exportations de biens néerlandais. Cette année, la croissance en Asie est en train de retomber à 4,5 %, pour ensuite remonter légèrement à 5 % en 2023. Or, de nombreuses entreprises de la région opèrent à l'échelle planétaire. »

« Elles ressentent les perturbations du commerce mondial causées par la pandémie et les tensions géopolitiques. De plus, l'économie industrielle est aux prises avec la hausse des coûts des matières premières, du transport et du carburant. L'augmentation des défauts de paiement laisse penser que l'environnement commercial est soumis à de fortes pressions. »

Le problème est encore plus prononcé en ce qui concerne la dette commerciale impayée à long terme (90 jours et plus) qui doit être inscrite comme irrécouvrable. C'est Taïwan qui éprouve le plus de difficultés à cet égard. Son taux de créances irrécouvrables est de 8 %, soit près du triple de celui de l'année dernière. À Hong Kong et à Singapour, les créances impayées des entreprises ont augmenté en moyenne de 50 %.

En Indonésie, le taux est de 40 %. C'est la première fois que le Vietnam figure dans le baromètre des pratiques de paiement d'Atradius. Là-bas, les entreprises déclarent que leurs liquidités sont de plus en plus sous pression en raison des pertes de valeur (6 % de la valeur totale des factures des entreprises) et des créances commerciales impayées. Ces dernières représentent environ la moitié de la valeur des échanges commerciaux.

« Les résultats du Baromètre des pratiques de paiement en Asie sont troublants. Compte tenu de l'incertitude persistante sur le marché, nous ne nous attendons pas à ce que cette tendance aux créances impayées se redresse de sitôt. Les exportateurs néerlandais ont donc tout intérêt à conclure des accords de paiement clairs avec leurs acheteurs dans la zone Asie », conclut Broekman.

Vous pouvez télécharger le baromètre Atradius 2022 sur les pratiques de paiement en Asie sur le site www.atradius.nl (section « Publicaties »). L'enquête fournit une analyse approfondie de la manière dont les entreprises des principaux marchés asiatiques gèrent le risque de défaut de paiement dans les ventes à crédit aux clients professionnels. Elle couvre des sujets tels que les délais de paiement, le temps nécessaire au recouvrement des factures, la gestion des retards de paiement et son impact sur les entreprises, ainsi que les tendances commerciales attendues.

Pour plus d'informations :
Atradius
1, rue David Ricardo
1066 JS, Amsterdam, NL
Tél. : +31 (0) 205 532 394
www.atradius.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)