Jakob Bebe, d’AgroIntelli : « Croissance à trois chiffres des ventes de systèmes robotisés »

Les robots danois compensent la pénurie de main-d'œuvre dans les exploitations européennes et internationales

Les systèmes robotiques autonomes Robotti de la société danoise AgroIntelli aident les agriculteurs d'Europe, du Royaume-Uni, d'Australie et d'ailleurs à pallier la grave pénurie de main-d'œuvre. « Nos robots se chargent également des tâches répétitives ennuyeuses dans les exploitations maraîchères, comme le désherbage, en particulier dans l'agriculture biologique, afin de libérer les compétences rares de la main-d'œuvre pour qu'elle se concentre sur des tâches à plus forte valeur ajoutée », explique Jakob Bebe, directeur commercial d'AgroIntelli.


Semis de panais Robitti 

L'entreprise, qui vient de fêter ses 7 ans, a enregistré une croissance à trois chiffres des ventes de son système robotisé entre 2020 et 2021. Alors que de nombreux pays connaissent une grave pénurie de main-d'œuvre dans les exploitations agricoles, AgroIntelli prévoit une nouvelle croissance similaire des ventes pour cette année. Les systèmes Robotti sont utilisés par des agriculteurs au Danemark, en Suède, Pologne, Allemagne, Hongrie, Autriche, Italie, République tchèque, Slovaquie, Suisse, Pays-Bas, Belgique, Royaume-Uni, Azerbaïdjan et Australie.

« Notre stratégie est d'aider les maraîchers avec des cultures à haute valeur ajoutée qui demandent beaucoup de travail dans certaines de leurs applications. C'est là que des tâches souvent répétitives et ennuyeuses comme le désherbage doivent être effectuées. L'idée de la robotisation est de remplacer ce travail fastidieux et ennuyeux dans les champs ou ailleurs dans l'exploitation. De cette façon, les robots libèrent des ressources rares, en permettant aux gens de travailler ailleurs et de créer plus de valeur pour l'agriculteur. Il s'agit également des tâches pour lesquelles les cultivateurs ont le plus de mal à trouver de la main-d'œuvre. Certains pays sont très touchés par le manque de main-d'œuvre. Nous avons même des clients qui n'ont pas pu trouver suffisamment de personnes, laissant les récoltes pourrir dans les champs. Les conséquences du Brexit au Royaume-Uni en sont un exemple. Même dans des pays comme l'Europe de l'Est, où les salaires sont plus bas, ils ont tous du mal à trouver de la main-d'œuvre pour effectuer les tâches « ennuyeuses », explique Bebe.

Robotti est utilisé dans une série d'exploitations agricoles, notamment pour les oignons, les salades, les poireaux, les pommes de terre, les carottes, les panais, les fraises et les citrouilles, pour ne citer que les principales cultures. Les robots sont associés à des outils et des instruments agricoles provenant de fabricants reconnus. AgroIntelli est partenaire de K.U.L.T., une société allemande qui développe des sarcleuses pour désherber entre les plantes.

« Ce système a récemment été présenté pour la première fois en Allemagne, où nous avons également un client qui l'utilise. Nous offrons un système complet à l'agriculteur. Il s'agit d'une plateforme très flexible sur laquelle l'agriculteur peut fixer n'importe quel outil pour effectuer de nombreuses tâches. Elle peut être utilisée pour les semis, la pulvérisation, le désherbage, mais aussi pour des outils moins courants comme les tondeuses, le buttage des pommes de terre, les planteuses, les rouleaux, etc. Nous travaillons très dur pour fournir à nos distributeurs des outils sélectionnés, dont nous savons qu'ils ont été choisis pour offrir une bonne valeur pour des tâches spécifiques. Nous travaillons avec les fabricants d'outils, afin de vérifier avec eux que nous pouvons offrir à nos clients un système complet de Robotti axé sur la valorisation de cultures spécifiques. En fonction de l'outil et de la culture, nous pouvons couvrir environ un hectare par heure. Vous pouvez conduire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, avec des lumières sur le robot. Les agriculteurs ont la possibilité de l'utiliser de manière autonome. Il suffit de l'installer dans le champ et de le laisser fonctionner, en ne s'arrêtant que de temps en temps pour recharger les semences. » explique Bebe.


Désherbage du poireau par Robotti

La société a deux propriétaires principaux : Nordic Alpha Partner, un fonds d'investissement privé, et la Growth Foundation, qui dépend du ministère danois des affaires étrangères, qui ont investi conjointement 14 millions d'euros. Cela a permis à l'entreprise de se développer tant au niveau commercial qu'au niveau des installations de production.

« Le niveau de prix de notre système Robotti est très compétitif par rapport à celui d'un tracteur avancé. C'est surtout dans ces cultures à haute valeur ajoutée que l'analyse de rentabilité est bonne. Nous voyons un retour sur investissement de moins de deux ans. Cela dépend vraiment de l'agriculteur, de la taille des champs, de l'importance des cultures et de l'utilisation qu'il fait de notre système. Nous utilisons des moteurs diesel Kubota. Le robot est un instrument « étranger » pour les agriculteurs. Nous fournissons aux robots un système de propulsion qui est familier et facile à entretenir pour eux. Grâce au moteur, nous pouvons travailler avec des outils lourds et effectuer un travail léger du sol. Nous avons besoin d'une puissance supérieure à celle que peut fournir un bloc-batterie. Mais c'est quelque chose que nous envisageons à l’avenir. »

« Nous avons besoin de partenaires pour distribuer les systèmes de robots et pour assurer le service et l'assistance aux clients. Nous ne pouvons pas le faire depuis le Danemark. Nous nous concentrons sur certains des principaux pays d'Europe. Nous essayons de nous rapprocher du marché », conclut Bebe.

Pour plus d'informations :
Jakob Møhl Bebe
AgroIntelli
Tél : +45 54583545
jmb@agrointelli.com  
www.agrointelli.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)