José María Naranjo, de Tany Nature :

« L'Estrémadure s'avère une fois de plus être une zone de production de fruits à noyau fiable »

La saison des fruits à noyau d'Estrémadure est maintenant en pleine production. C'est l'une des rares régions d'Espagne où la récolte n'a pas été affectée par le mauvais temps.

« Cette année encore, l'Estrémadure se révèle être une zone de culture fiable. Ces dernières années, nous n'avons pas eu de problèmes majeurs d'approvisionnement et nous sommes de plus en plus reconnus comme une région où l'on peut compter sur une gamme complète de fruits à noyau avec des garanties du début à la fin de la saison », souligne José María Naranjo, directeur des ventes et du développement du marché chez Tany Nature, qui, à cette époque, en pleine saison, traite environ 920 000 kilos par jour dans ses champs et ses entrepôts.

« En fait, en raison des circonstances de cette année à Lérida, où les gelées ont considérablement réduit la production, il y a des entreprises qui signent des accords de collaboration avec des producteurs d'Estrémadure pour pouvoir offrir un service à leurs clients. La qualité des fruits d'Estrémadure cette année est excellente. Nous ne laissons pas tomber nos clients, que ce soit en termes de qualité, de service ou de volumes. » 


L'équipe de direction de Tany Nature, avec José María Naranjo à droite

Bien que le prix des fruits d'été soit plus cher cette année, José María Naranjo affirme : « Nous ne sommes pas encore dans une période où l'offre et la demande déterminent les prix, mais plutôt l'augmentation disproportionnée des coûts de production et de manutention. Selon qu'il s'agit de nectarines, de pêches, de pêches plates ou de prunes, les coûts ont augmenté de 38 à 46 %. Le fruit est un produit qui offre beaucoup plus que ce que vous payez pour lui et cette année, l'accent est mis sur ces coûts supplémentaires afin de pouvoir le servir. Notre marge est la même qu'il y a 20 ans, nous ne faisons qu'extrapoler l'augmentation des coûts au maillon suivant de la chaîne d'approvisionnement. » 

Le producteur et exportateur affirme que l'agriculture, ainsi que la chaîne d'approvisionnement, sont actuellement en train de se réinventer. « Cette année nous indique comment les choses seront faites à partir de maintenant. Les producteurs ne conserveront pas leurs cultures si elles ne sont pas économiquement rentables et c'est pourquoi beaucoup délaissent les fruits et légumes au profit de cultures moins « sociales » comme les olives, les céréales ou les noix. » 

« Dans le secteur des fruits et légumes en Estrémadure, nous nous trouvons avec une production de plus en plus multi-produits. Nous ne sommes plus reconnus uniquement pour être le garde-manger européen de la prune, mais il y a une forte reconversion à la fois dans les nouvelles variétés de prunes qui offrent une plus grande satisfaction au consommateur et aux différentes parties de la chaîne. Ainsi que de plus en plus de pêches plates et de nectarines afin que le catalogue de produits soit plus varié et avec un approvisionnement constant du début à la fin de la saison et que, de cette façon, le client ne doive pas aller dans d'autres zones de culture. »

Basée à Zurbarán, Badajoz, Tany Nature vend ses fruits dans 52 pays différents et continue de diversifier son portefeuille de produits. « Nous sommes propriétaires de marques, dans le sens où nous nous engageons pour notre propre marque ainsi que pour celles de nos distributeurs. Nous ne nous adressons pas aux détaillants qui cherchent à se différencier par le prix avec leur propre marque, mais plutôt à ceux qui souhaitent que leur marque se distingue par des paramètres de qualité élevés et une bonne saveur, tout en respectant des normes exigeantes en matière de durabilité et de responsabilité sociale », conclut José María Naranjo.

Pour plus d'informations : 
José María Naranjo
Tany Nature
Camino General. 1. Zurbarán. Badajoz. Espagne
Tél. : +34 924 856 096
Cell : +34627960234
jnaranjo@tany.es
www.tanynature.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)