Interpera 2022 : malgré les défis actuels, le secteur de la poire reste positif

La 13ème édition d'Interpera, le congrès international de la poire, s'est achevée après un programme dense de trois jours à Rotterdam et ses alentours. 

La situation actuelle du secteur de la poire en Europe est complexe. Les prévisions de récolte sont perturbées, la consommation est en baisse, les exportations sont limitées par la situation géopolitique, et le changement climatique s’accélère ; il en résulte une augmentation des coûts.

Depuis 2008, le congrès Interpera fait part de l'évolution du marché et des tendances aussi bien dans les périodes fastes comme dans les plus difficiles. Cette année, les défis sont nombreux et il était d’autant plus important pour les acteurs du secteur de la poire de se regrouper afin de partager leurs expériences et d'envisager des solutions ensemble. Une telle mission est et a été la devise du congrès depuis sa création. 

Après une journée de visites techniques dans des vergers et à la station de recherche de Randwijk, la journée de conférences du 29 juin a exposé la situation du marché et annoncé les prévisions de récolte de poires d'été lors d'une table ronde d'experts de six pays européens (Italie, Espagne, Portugal, France, Belgique et Pays-Bas). 

Les présentations visaient à inciter les producteurs à adopter une attitude positive. L'idée était de proposer des alternatives possibles, de donner des perspectives dans un environnement incertain. Le public a par exemple pu voir comment la production italienne se réorganise et fait face aux défis du marché. D'autres thèmes ont également été mis en avant, comme l'utilisation des données, l'agriculture de précision, les nouvelles solutions pour lutter contre la punaise asiatique et les tendances de consommation. 

Cette année, l'AREFLH et DPA étaient les co-organisateurs d'Interpera. Richard Schouten, directeur de DPA, a exprimé sa fierté d'accueillir l'événement pour la première fois aux Pays-Bas et de recevoir des participants de 14 nationalités « un tel mélange prouve qu'il y a un avenir dans la culture de la poire, nous touchons un nombre toujours croissant d'acteurs ». 

Enfin, la conclusion donnée à l’audience a été l’importance pour le secteur de se reconnecter avec les consommateurs, d'être conscient de leur comportement, mais aussi de « sortir des sentiers battus » en innovant dans des modes de consommation inédits pour la poire. 

Pour plus d'informations : 
areflh.org


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)