Annonces

Top 5 d'hier

Top 5 de la semaine dernière

Top 5 du mois dernier

Agreste

Abricots : doublement de la production sur un an

« Au 1er juillet 2022, la production d'abricots en 2022 ferait plus que de doubler sur un an (+127 %). Après deux années de très faibles productions, la campagne en cours marque le retour à des rendements plus conformes au plein potentiel de production. En juin, les prix, en légère baisse sur un an, se maintiennent au-dessus de la moyenne quinquennale. La commercialisation est plus précoce cette année avec une succession variétale rapide. Le marché est relativement fluide, favorisé par des demandes dynamiques sur le marché intérieur et à l’exportation. »

En Languedoc et Roussillon, la situation est hétérogène selon les zones de production. Le potentiel de production serait ainsi le plus élevé dans le Gard, du fait d’une forte alternance par rapport à la faible production de 2021. Le gel a eu peu d’impact cette année. Dans le Roussillon, à la suite de fortes précipitations en avril au moment de la floraison, les rendements prévus seraient plus faibles. En Paca, le gel au printemps a réduit légèrement le potentiel de récolte. La production serait toutefois supérieure à celle de 2021, très impactée par le gel. Les divers aléas, comme la grêle, les orages et la canicule,
influent sur le calibre et la qualité des fruits. De ce fait, l’offre en juin est plus modérée. En Vallée du Rhône, la récolte du Bergeron commence avec 20 jours d’avance. La sécheresse et la canicule
freinent cette année le grossissement des fruits. L'épisode de gel en avril a par contre touché les variétés précoces en Ardèche et dans les Baronnies, où deux tiers de la production a été détruite. A l’échelle
du bassin, la production serait ainsi inférieure à son plein potentiel.

Des prix au-dessus de la moyenne 2017-2021 
En juin 2022, les prix des abricots sont inférieurs de 11 % à ceux de 2021, conséquence d’une offre plus élevée. Ils se situent néanmoins au-dessus des prix moyens 2017-2021. Le marché est fluide, favorisé par une demande dynamique sur le marché intérieur et à l’exportation. En raison de la sécheresse et des fortes températures, les calibres sont plus petits que les années précédentes. La maturité des fruits s’accélère, les variétés s’enchainent rapidement. L’offre est irrégulière avec un pic à la mi-juin, puis un manque en fin de mois. La concurrence espagnole est faible, conséquence de la baisse de la production dans ce pays. A la mi-mai 2022, la mise en place de l’abricot dans les rayons de la GMS est précoce, avec des volumes
plus élevés que les années précédentes et des calibres moyens. La météo estivale est favorable à la consommation du fruit, la demande est présente. 


Source : Agreste 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)