La montée du protectionnisme mondial menace l'agriculture sud-africaine

Les experts affirment que les exportations agricoles de l'Afrique du Sud ne sont pas suffisamment diversifiées. En dehors du continent africain, elles sont fortement concentrées dans quelques pays asiatiques et dans l'UE. Plus récemment, la pandémie et la guerre entre la Russie et l'Ukraine ont déstabilisé les chaînes d'approvisionnement mondiales, et de nombreux pays les ont relocalisées sur leur territoire. La pandémie et les frictions géopolitiques ont également suscité un sentiment de protectionnisme, notamment dans l'UE.

Le défi immédiat pour l'Afrique du Sud est qu'il y a déjà des cargaisons de produits à base d'agrumes en route vers l'UE, qui pourraient être jugées non conformes aux réglementations arbitraires de protection des plantes à leur arrivée dans les semaines à venir.

Dans un scénario où les cargaisons sont refoulées ou déchargées à des taux réduits, les producteurs d'Afrique du Sud subiront une immense pression financière. Ces pays sont déjà aux prises avec l'augmentation des intrants tels que les engrais, les produits agrochimiques et le carburant. En 2021, les agrumes étaient le premier produit agricole exportable en Afrique du Sud, avec une valeur de 1,8 milliard de dollars, soit 15 % des exportations totales de 12,4 milliards de dollars. L'UE était l'un des principaux marchés, avec le Royaume-Uni. En tant que pays, nous devons donc nous inquiéter du fait que les récents changements de réglementation auront probablement un impact négatif sur l'industrie.

 

Source: farmingportal.co.za

Photo : Dreamstime.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)