Annonces

Top 5 d'hier

Top 5 de la semaine dernière

Top 5 du mois dernier

Marché mondial : le raisin

Le marché mondial du raisin est plutôt positif en ce moment, mais le secteur continue d'être confronté à de nombreux problèmes : coûts de production élevés, problèmes logistiques, conditions météorologiques difficiles et pénurie de main-d'œuvre. Malgré cela, de nombreux pays n'ont pas à se plaindre, car le raisin reste un produit populaire dans le monde entier. Certains pays comme la Belgique et l'Allemagne parviennent même à compenser la baisse habituelle des ventes pendant les vacances scolaires d'été grâce au beau temps, qui a également été favorable à la demande aux Pays-Bas. En France, la concurrence d'autres fruits d'été se fait sentir actuellement sur le marché, tandis qu'en Afrique du Sud et en Chine, les producteurs s'inquiètent de la concurrence internationale croissante. Le Chili a connu une excellente saison à bien des égards, mais a gravement souffert de problèmes logistiques. Enfin, l'Australie a démarré la saison 2021/22 en fanfare, avec des exportations record vers le Vietnam à ce jour.

Pays-Bas : la demande de raisins n'est pas mauvaise, mais les coûts élevés posent problème
Après une saison difficile pour les raisins indiens, la saison s'est poursuivie avec des raisins d'Égypte et d'Italie. Les importateurs néerlandais indiquent que la saison indienne a été difficile. Le marché libre d'avril à la mi-mai n'était tout simplement pas favorable et le prix de revient élevé était à peine atteignable. La saison égyptienne a commencé un peu plus tard à un niveau de prix réaliste. Parallèlement, la saison du raisin sicilien a commencé depuis quelques semaines. Les premiers raisins bleus, blancs et rouges arrivent également des Pouilles. Selon un importateur, le démarrage a été relativement bon. Les ventes et la demande sont à un bon niveau. Pour les raisins des Pouilles, la saison a commencé deux semaines plus tôt que l'année dernière. Le temps a été bon et les producteurs ont eu peu de problèmes. Au total, un volume légèrement supérieur est attendu. Dans tous les pays producteurs, la hausse des coûts de la main-d'œuvre, des transports et de l'énergie constitue un défi majeur. Les nouvelles variétés trouvent également de plus en plus leur place sur le marché, tant en Espagne qu'en Égypte. Les nouvelles variétés font de plus en plus leur apparition, non pas parmi les raisins dénoyautés, qui trouvent en grande partie leur place sur le marché ethnique, mais parmi les variétés sans pépins. Les prix des raisins siciliens à pépins blancs se situent autour de 2,10 € le kilo, ceux des noirs autour de 2,00 €. De plus, on trouve encore sur le marché un certain nombre de raisins blancs sans pépins provenant d'Égypte. Ces raisins ont atteint des prix décents. Les prix pour 10x500 grammes sont toujours autour de 90 centimes par barquette.

Belgique : bonnes ventes malgré le creux des fêtes
Les ventes de raisins se portent très bien en ce moment. « Nous constatons que la demande augmente lorsque les températures montent », explique un grossiste belge. « Juste avant les vacances, on observe souvent que les ventes baissent un peu, mais grâce au beau temps, nous continuons à bien vendre. »

« En fait, nous avons bien travaillé avec les raisins blancs tout l'hiver. Vous pouvez voir que les volumes qui arrivent d'Égypte et d'Inde sont un peu moins importants par rapport aux raisins d'Italie ou d'Espagne, par exemple, mais malgré tout, la demande n'est pas en reste. » Les prix restent également assez stables pour le moment.

Allemagne : demande restreinte de raisins
La saison du raisin italien a commencé il y a environ un mois, et les principales variétés Victoria et Black Magic arrivent progressivement sur le marché. Cependant, la demande est plutôt restreinte au début des vacances d'été, rapporte un importateur de fruits de Hambourg. Entre-temps, la situation de l'offre de marchandises en provenance d'Italie, d'Afrique du Sud et d'Inde peut être décrite comme relativement abondante.

« La saison italienne dure jusqu'en novembre, en fonction de la météo et de la demande, tandis que la seconde moitié de la saison est dominée par les raisins Italia et Muscat », indique l'importateur. « Dans le nord de l'Allemagne, le raisin Victoria est généralement le plus populaire dans la gamme claire. Pour les raisins foncés, les variétés précoces ont le défaut que les baies ne poussent pas de manière uniforme. Avec la variété plus tardive Palieri qui arrivera dans environ 2 à 3 semaines, en revanche, les fruits seront plus homogènes. »

Royaume-Uni : des changements dans le commerce de détail sont nécessaires pour améliorer les ventes de raisin
La principale saison du raisin péruvien s'est terminée en février pour le Royaume-Uni, qui est maintenant en basse saison. La saison 2021-22 a été forte avec de bons volumes et de bonnes conditions de marché, à l'exception de l'Europe.

« La saison californienne s'est terminée tôt de sorte que la demande était forte, les raisins péruviens étaient gros et avaient une excellente durée de conservation. La fenêtre en Europe pour le Pérou se rétrécit car les producteurs de raisins européens prolongent leurs saisons et que le Brésil progresse également. La qualité n'est peut-être pas aussi élevée que celle du Pérou mais les prix sont plus bas. L'Afrique du Sud et la Namibie ont été lentes à adopter de nouvelles variétés, mais elles y parviennent maintenant », indique un négociant.

« Le marché britannique est difficile car il faut des barquettes de 10 x 500 g, ce qui est très coûteux à expédier. Les détaillants britanniques ont également fait un bon travail en poussant les prix vers le bas. À mon avis, les prix ont été trop faibles depuis un certain temps, à 1,50 £ ou 2 £ le barquette, les raisins sont chers à cultiver et ce faible prix a affecté la qualité des raisins sur les étagères, ce qui à son tour a affecté la consommation. Les consommateurs ne considèrent que les raisins blancs, rouges ou noirs et leur prix, sans se soucier du pays producteur. S'ils reçoivent du raisin de mauvaise qualité, ils supposent que tous les raisins seront identiques et il leur faudra un long moment avant de revenir acheter du raisin. »

L'Égypte est le principal fournisseur de raisins au Royaume-Uni pour le moment. L'approvisionnement se fera ensuite en Espagne, en Italie et en Grèce dans les mois à venir.

France : consommation lente et prix bas
L'importation de raisins en France est actuellement compliquée pour toutes les origines. On trouve encore sur le marché des raisins d'Amérique du Sud, quelques raisins d'Inde, ainsi qu'une forte présence de l'Égypte et de l'origine Maroc. La saison des raisins italiens vient de commencer et l'origine espagnole est sur le point de démarrer. Si le début de la campagne s'est bien déroulé, la fin de la saison se révèle difficile. L'offre est supérieure à la demande, la consommation est lente en raison de la concurrence des fruits d'été, notamment les pêches et les abricots, et les prix sont « mauvais » selon un importateur. « La consommation est de toute façon toujours plus importante en mai et juin qu'en juillet. »

Italie : la hausse des coûts de production ne se reflète pas dans les prix de vente
La campagne sicilienne de raisin de table, qui a débuté cette année avec une dizaine de jours de retard, reprend de plus belle. La région est maintenant au milieu de la récolte avec une bonne production et une demande régulière. La tendance climatique estivale favorise les ventes. Les marchés réagissent bien et la commercialisation se déroule à un rythme soutenu, même si elle pâtit de la forte hausse des prix des matières premières et du gasoil agricole. Ce dernier a presque triplé en un an, sans compter le coût du fer, du plastique, des engrais et des pesticides. Les prix à la production sont légèrement inférieurs à ceux de l'année dernière. De plus, la hausse des coûts ne se reflète pas dans les prix de vente. Un autre problème est le manque de main-d'œuvre. Heureusement, la concurrence des Pouilles et de l'Espagne ne se fait pas trop sentir pour le moment, grâce au fait que la Sicile est la première à arriver sur les marchés, mais les produits égyptiens sont nombreux.

La campagne du raisin de table des Pouilles est sur le point de commencer avec les variétés précoces Victoria et Black Magic. Pour l'instant, on s'attend à des rendements à l'hectare satisfaisants pour la campagne en cours. La qualité de la production est certainement supérieure à celle d'il y a un an. Les grappes sont très belles en termes d'aspect et de goût. On craint toutefois que les prochaines canicules ne compromettent la qualité et les rendements, rendant la récolte compliquée, du fait également de la grave pénurie de main-d'œuvre. En raison de la chaleur caniculaire, les exploitations effectuent des interventions de protection et de fertilisation le soir ou la nuit, tandis que les heures d'irrigation sont doublées, en raison de l'évapotranspiration élevée.

Espagne : récolte extra-précoce retardée par le froid
La semaine dernière, les premiers raisins de table provenant des zones côtières extra-précoces de la région de Murcie, principale zone de production en Espagne, ont atteint les marchés d'exportation. La campagne a commencé avec environ une semaine de retard pour les variétés les plus précoces en raison du froid et des pluies pendant la période de floraison. Les variétés qui viennent après les extra-précoces le feront à leurs dates normales. On s'attend à ce que les rendements généraux soient dans la moyenne pour cette récolte. Au cours du dernier mois et demi, le temps a été idéal pour le développement des raisins sur la vigne, ce qui s'est traduit par une excellente qualité et une campagne prometteuse. Les prix sont bons en ce moment, bien que les volumes soient très limités pour le moment ; jusqu'à la semaine prochaine au moins.

La campagne espagnole commence en même temps que la campagne italienne, bien qu'en termes de variétés, elle ne représente pas encore un concurrent aussi important que l'Égypte. Cependant, le pays d'Afrique du Nord éprouve de plus grandes difficultés dans la logistique maritime, un problème mondial, en raison de l'incertitude des délais d'arrivée de la marchandise et des coûts élevés des conteneurs et du fret. Cela pourrait le rendre moins compétitif par rapport au transport routier des raisins espagnols, qui est beaucoup plus fiable. Le Liban est un autre concurrent potentiel en devenir. Bien que le Liban ne soit pas encore un acteur important sur le marché du raisin, des opportunités existent pour approvisionner l'Europe. Avec des variétés de raisins qui suivent la production européenne et peuvent, en partie, remplacer les importations sud-américaines, le Liban pourrait être l'alternative car il est situé plus près de l'Europe.

Turquie : de bons volumes de raisins attendus
Il existe deux grandes zones de production de raisins : les régions orientale et occidentale de la Turquie. L'est a commencé, et cette région s'attend à un bon volume, une bonne qualité et de bons prix cette année. La zone occidentale devrait commencer vers la fin juillet. Le volume sera meilleur que l'année dernière, les raisins blancs et verts en particulier devraient atteindre un bon volume. Les prix pour l'ouest devraient cependant être plus élevés. La météo a été bonne dans l'ensemble pour les deux régions, avec beaucoup de pluies mais sans dégâts sur le produit. Quelques dommages dus à la grêle sont observés dans l'ouest, mais ils restent négligeables. Les raisins jaunes auront un volume plus faible et pourraient être difficiles à trouver.

Afrique du Sud : les exportations sud-africaines confrontées aux défis du Pérou et du Chili
Il existe une demande de raisins frais toute l'année, mais la saison du raisin en Afrique du Sud ne couvre que 7 mois de l'année. Pour combler ce vide de 5 mois, des raisins d'Égypte et d'Espagne sont importés afin de fournir aux clients un approvisionnement régulier en fruits de qualité.

Bien que les volumes importés soient nettement inférieurs aux volumes produits localement, la demande est toujours présente chez les principaux détaillants, d'où la nécessité de les approvisionner pour les proposer aux clients.

Les premiers arrivages proviennent d'Egypte et sont arrivés vers la semaine 26. Les arrivages d'Égypte se poursuivront pendant environ 8 semaines. Les premiers raisins espagnols commenceront à être chargés au cours des 2 prochaines semaines, les arrivages se situant plus ou moins à la semaine 31 pour se poursuivre pendant 12 semaines avant que les raisins d'Afrique du Sud ne soient à nouveau prêts. Actuellement, le prix moyen du raisin est de 58,21 rands (3,4 euros) par kg.

La saison 2021/2022 du raisin de table s'est officiellement terminée, avec des apports qui ont atteint un total de 77,7 millions de cartons (équivalent 4,5 kg). Cela représente une augmentation de 4 % par rapport à la saison 2020/2021.
Si l'on compare les performances régionales à la saison 2020/2021, les régions d'Orange River et d'Hex River ont affiché les volumes les plus élevés inspectés avec une augmentation de 21 et 5 % respectivement.

Les entrées ont affiché une tendance à la hausse d'année en année. Au cours des trois dernières saisons, les apports sont passés de 66,1 millions de cartons en 2019/2020 à 74,9 millions de cartons en 2021/2021 et 77,7 en 2021/2022.

Les plantations ont affiché une tendance à la baisse, passant de 21 798 ha en 2019/2020 à 20 564 ha en 2021/2022.

« Si l'on considère le paysage international, les exportations du Pérou et du Chili n'ont cessé d'augmenter. Cette offre accrue de raisins reste une menace pour les exportations de l'Afrique du Sud. Nous devons suivre cette évolution pour rester au fait de cette question, en particulier pendant des fenêtres spécifiques », indique l'industrie sud-africaine du raisin de table (SATI).

Chine : les exportations de raisin de table font face à la concurrence en Asie du Sud-Est
Les raisins de table de la province du Yunnan sont sur le marché de mai à juillet, voire au plus tard en novembre pour certaines régions. À en juger par la situation actuelle, par rapport aux années précédentes, la production globale et les prix à l'exportation n'ont pas beaucoup changé cette année. Les raisins du Sichuan sont sur le marché de mi-juillet à début octobre. La production sous tunnel plastique et sous serre est en augmentation. Les variétés populaires sont le Crimson Red et le Shine Muscat. Dans l'ensemble, les prix du raisin de table ont légèrement baissé cette année, mais pour de nombreux producteurs, les prix restent bons ainsi que les ventes.

Actuellement, les raisins importés d'Australie, du Chili, d'Égypte et d'autres marchés sont encore disponibles. En raison des difficultés d'exportation vers la Chine pendant la pandémie, certains exportateurs de raisin d'outre-mer ont réduit leurs exportations vers ce pays et se sont tournés vers d'autres régions asiatiques. Cette offre affaiblit la position de la Chine en matière d'exportation de raisin sur les marchés étrangers, principalement en Asie du Sud-Est. En revanche, le volume des exportations du raisin rouge de Chine n'a pas augmenté de manière significative.

Pourtant, l'avantage concurrentiel de la Chine se maintient. Par rapport à d'autres pays, la période d'expédition de la Chine vers l'Asie du Sud-Est est plus courte et le prix reste avantageux.

Amérique du Nord : les conditions météorologiques sont meilleures pour les raisins cette année, mais des problèmes logistiques risquent de se poser
En Amérique du Nord, l'approvisionnement en raisin se dirige vers la vallée de San Joaquin, en Californie.

« Nous sommes en train de passer de la récolte mexicaine à la récolte californienne. Il semble que les choses soient en avance d'environ 10 jours par rapport à l'année dernière », déclare un expéditeur californien. Il note que la région a connu un temps plutôt normal à légèrement plus chaud cette saison, ce qui est propice à une bonne production. « Il n'a pas fait trop chaud, contrairement à la chaleur extrême que nous avons connue l'été dernier. Les plantes peuvent donc se reposer la nuit avec la fraîcheur, puis se développer vigoureusement pendant la journée. Les vignes sont très saines et la récolte a l'air bonne », dit-il.

Il note que la récolte, qui est à peu près de la même taille que celle de l'année dernière, fournira des quantités suffisantes de raisins de bonne qualité. « Les baies des raisins sont actuellement plus grosses que la normale, ce qui nous permettra d'offrir aux consommateurs un calibre constant et un produit qui, selon nous, a bon goût. Dès le départ, nous allons avoir un taux de sucre élevé dans le produit », explique l'expéditeur.

Coachella, en Californie, produit également encore du raisin en ce moment, mais la production arrive rapidement à son terme. « Il s'agit vraiment de la semaine de transition où de plus en plus de personnes commencent à récolter du raisin dans la vallée de San Joaquin. Presque tout le monde sera prêt la semaine prochaine », ajoute-t-il.

En attendant, la récolte fait l'objet d'une forte demande. « La plupart des détaillants attendent avec impatience la récolte californienne. Ils pensent qu'ils obtiendront un calibre plus régulier et un raisin de meilleure qualité. La demande est donc forte en ce début de saison », explique l'expéditeur, qui note que les consommateurs continuent de se tourner vers les nouvelles variétés de raisins qui offrent une grande qualité gustative et de grosses baies. Compte tenu de la pression exercée sur les portefeuilles des consommateurs ces jours-ci, ces derniers vont également être très sélectifs dans leurs achats. « Il sera important que nous offrions de la marchandise au client dans un avenir proche - cette marchandise devant être de grande qualité à un prix raisonnable », dit-il.

La demande étant plus forte pour une récolte de cette taille, les prix devraient être légèrement plus élevés cette saison.

Pourtant, avec le déplacement de la récolte, l'expéditeur note que les ports pourraient continuer à être un défi cette saison pour l'exportation de raisins. « La Californie a récemment modifié la définition des entrepreneurs indépendants. Nous pensons que cela va entraîner le retrait de plusieurs camions de la route. Il se pourrait que la collaboration avec les ports et l'acheminement des produits dans les ports soient plus difficiles », dit-il. « Cela va aussi simplement faire grimper le coût du fret. »

Amérique du Sud : « C'est la meilleure saison au Chili en termes de production et de qualité depuis de nombreuses années, mais la pire en termes de logistique et de retour au producteur »
Les problèmes logistiques ont eu un impact sur les résultats de la campagne d'exportation de raisin de table chilien, dont les projections initiales prévoyaient une croissance que l'USDA lui-même a estimée en décembre dernier à plus de 20 % par rapport à la saison précédente, lorsque les conditions météorologiques ont réduit la récolte chilienne.

Le manque de fret disponible et les retards accumulés ont été responsables de millions de pertes pour le secteur dans les expéditions vers les États-Unis, ce qui a même conduit les exportateurs à envisager d'intenter une action en justice contre les compagnies maritimes et le port de Philadelphie. Ce problème n'a pas été exclusif aux expéditions de raisins de table du Chili vers les États-Unis.

« Les arrivées en Europe ont également connu beaucoup de retard et les fruits ont été livrés avec des problèmes de qualité », partage un importateur espagnol. « Le port de Rotterdam était encombré étant donné qu'avec la guerre, de nombreux navires qui se rendaient dans des ports russes comme Saint-Pétersbourg, se sont arrêtés aux Pays-Bas, ce qui a entraîné des retards de conteneurs de 15 à 20 jours. »

« Malheureusement, ces retards ont fait que tous les raisins sont arrivés à la même date et seuls les importateurs qui avaient des programmes avec des supermarchés en Europe ont pu les vendre. Le reste a été mis sur le marché libre, mais la consommation pendant les mois les plus froids est généralement plus faible qu'à d'autres moments de l'année, donc la saison d'importation n'a pas été facile du tout. Nous avons également une pression croissante de l'offre de raisin en provenance du Pérou, qui produit beaucoup plus de fruits ; Tout le raisin chilien a dû être vendu en avril et une partie en mai, tandis que les produits du Pérou ont aussi continué à arriver. »

« D'autre part, les prix du fret, malgré le fait qu'ils arrivent avec des retards causant de grands problèmes aux importateurs, n'ont pas cessé d'augmenter. Pendant la saison des raisins au Pérou, ils ont payé 7 000 dollars, alors que pendant la saison au Chili, qui vient juste après, ils sont passés à 12 000. Le fret seul a représenté un coût de 40 à 50 centimes par kilo de raisin, auquel il faut ajouter le prix du produit lui-même et, comme il était difficile à vendre, le stockage dans des chambres froides pour conserver les fruits. »

« Je dirais que cela a été la meilleure saison au Chili en termes de production et de qualité depuis de nombreuses années, mais la pire en termes de logistique et de rendement pour le producteur », ajoute l'importateur.

Australie : les exportations de raisin de table vers le Vietnam atteignent des sommets
C'est la saison creuse pour les raisins de table australiens, après une saison qui a posé de nombreux défis aux producteurs. Non seulement la pénurie actuelle de travailleurs a ralenti l'ensemble de la récolte dans la plupart des régions productrices, mais le temps a également posé de nombreux problèmes aux cultures, à la chaîne d'approvisionnement et, dans certains cas, sur le plan de la qualité. Un producteur du nord-ouest du Victoria a déclaré : « La saison ne s'est pas terminée comme prévu, car juste avant la véraison des raisins, nous avons eu des conditions humides et pluvieuses qui nous ont frappés pendant environ 10 jours d'affilée. Cela a déclenché toutes sortes de problèmes, retardant l'accumulation de sucre et stoppant la coloration de développement pour la plupart des variétés. En plus de cela, les mesures de confinement dans d'autres pays ont coïncidé avec de nouveaux retards sur la logistique et une ou deux semaines avec des bateaux vides. Mais les fruits ont fait l'objet d'une très forte demande, grâce à nos fidèles consommateurs et clients. » Il a ajouté que d'autres producteurs se sont retrouvés avec de nombreux hectares de fruits en suspens, faute de marché. La taille est en cours pour le début de la prochaine saison en été.

Cependant, une bonne nouvelle pour l'industrie du raisin de table est que, selon les statistiques, les exportations australiennes de raisin de table vers le Vietnam ont atteint des niveaux records en 2021-22, grâce à l'amélioration des conditions commerciales et aux efforts continus de diversification des exportations. Une étude a révélé qu'entre juillet 2021 et avril 2022, les exportations de raisin de table vers le Vietnam ont été évaluées à 63 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 98 % par rapport à la même période en 2020-21. Cette augmentation devrait se poursuivre. De plus, la part du Vietnam dans le total des exportations australiennes de raisin de table a augmenté de 6 % au cours de cette même période.

La semaine prochaine : aperçu du marché mondial du citron vert !


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)