Production, consommation et exportations en recul

La production de tomates de l'UE diminue de 3 % en 2022 pour atteindre 6,2 millions de tonnes

Selon le dernier rapport de la Commission européenne sur les perspectives à court terme des marchés agricoles en 2022, la production de tomates fraîches va diminuer tandis que les importations de ce produit vont augmenter.

Selon le document récemment publié, la production de tomates fraîches dans l'UE diminuera de 3 % en 2022 par rapport à l'année précédente, totalisant 6,2 millions de tonnes, ce qui maintient la tendance à la baisse de ces dernières années. Par rapport à la moyenne des cinq dernières années, la production en 2022 diminuera de 5 %.

La production diminuera principalement parce que la production en serre devrait diminuer en raison du coût élevé de l'énergie et parce qu'il y a un passage des variétés plantées aux tomates cerises, selon la Commission européenne.

La consommation annuelle de tomates fraîches dans l'UE diminuera de 2 % par rapport à 2021. La consommation par habitant s'établira à 14,6 kilos par personne et par an.

Le rapport précise que parallèlement à la baisse de la production et de la consommation, on observe également une diminution des exportations communautaires de tomates fraîches en raison du Brexit et de la perte progressive du marché britannique, qui représentait 75 % des exportations communautaires de tomates en 2021. Cette perte du marché est due, comme le reconnaît la Commission elle-même, à une concurrence accrue du Maroc.

Cette année, les importations de tomates fraîches augmenteront de 3 % par rapport à 2021, pour atteindre 730 000 tonnes, soit 23 % de plus que la moyenne des cinq dernières années. En 2021, 67 % des importations de tomates fraîches de l'UE proviennent du Maroc (première source d'importation), suivi de la Turquie, qui a augmenté sa part sur le marché de l'UE (25 % en 2021/ +5 % par rapport à 2020).

La FEPEX est préoccupée par le fait que, au vu de cette analyse, où la Commission reconnaît le déclin de la production, de la consommation et de l'exportation de tomates dans l'UE et la croissance continue des importations, aucune mesure n'est proposée pour enrayer cette tendance et renforcer la production communautaire.

Source : fepex.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)