David Potereau, producteur en Bretagne

Améliorer pour progresser

Producteur de tomate près de Brest, David Potereau utilise e-Gro comme outil de prédiction de récolte et pour se rassurer sur ses choix faits en production. Par ses observations et ses échanges avec Grodan, il participe aux améliorations de la plateforme logicielle de son fournisseur de pains de laine de roche qu’il qualifie volontiers de partenaire.

David Potereau s’est installé comme serriste sur la commune de Guilers (29) en 2003. Après une première expérience chez un producteur de tomate du Finistère, puis aux Pays-Bas, il décide de construire une serre de 1,5 ha. Trois ans plus tard, il double sa surface, puis ajoute 1 ha de plus en 2017. Son entreprise, la SCEA Le Petit Verger, compte aujourd’hui 4ha de serres entièrement dédiées à la production de tomate. Parallèlement, il s’associe en 2010 avec deux autres producteurs pour créer La Serre du Glazik, un site de production de 7 ha situé à Briec (29), à proximité d’un incinérateur qui fournit une eau chaude à 50°C. En 2008, David Potereau entre au conseil d’administration de Savéol, la coopérative qui dès le départ a soutenu son projet d’installation et l’a accompagné à la fois techniquement et commercialement. Aujourd’hui, il est vice-président trésorier.

Plus qu’un fournisseur de substrat
Dès le départ, David Potereau a fait le choix de la laine de roche en optant d’abord pour des pains Grodan Expert, avant de passer à des pains Prestige de 7,5 cm de haut, et depuis cette saison, à des pains Prestige de 10 cm pour certaines variétés. L’objectif est de freiner le développement d’agrobacterium qui s’exprime moins dans le cas de variétés très génératives, et/ou si la balance des plantes est bien équilibrée. « La présence d’agrobacterium favorise le développement des racines dans les zones les plus humides et les plus sombres du substrat. Pour freiner son développement, il faut donc essayer d’orienter les racines vers des zones sèches. Parce qu’il offre une zone plus aérée dans la partie haute du pain, Prestige 10 cm semble être une solution efficace pour contenir le développement de la maladie. En tous cas, les premiers résultats de ce début de saison avec Prestige 10 cm confirment cette hypothèse », souligne D. Potereau qui explique par ailleurs que le climat très variable de la région brestoise implique d’avoir un substrat capable de réagir très vite. En cela la laine de roche est un produit bien adapté.

Mais avec Grodan, D. Potereau a trouvé plus qu’un fournisseur de substrat. « L’équipe technique Grodan propose un accompagnement sur mesure et est disponible tout au long de la saison. Ensemble nous sommes continuellement à la recherche de solutions pour optimiser la gestion des arrosages et du climat ».

Anticiper c’est gagner
Il y a un an, D. Potereau a installé e-Gro, la plateforme logicielle de Grodan. L’objectif premier était d’avoir un outil de prédiction de récolte, à la fois pour anticiper les ventes au niveau de la coopérative, mais aussi pour prévoir les besoins en main-d’œuvre dans un contexte où le recrutement devient de plus en plus tendu. « Ces fonctionnalités de la plateforme e-Gro sont encore perfectibles, mais elles sont utiles car chaque fois que l’on peut anticiper, on gagne », souligne D. Potereau avec sa casquette de chef d’entreprise. Mais e-Gro est aussi un outil d’aide à la décision pour le chef de culture qui grâce à la partie analyse des données de culture peut disposer d’une vision schématique de la balance des plantes. Cet outil vient en complément des observations et des mesures réalisées quotidiennement dans la serre (balances, humidimètres…). « Il ne s’agit pas de faire une confiance aveugle à l’analyse informatique des données de culture, mais de l’utiliser en gardant un œil critique pour se rassurer sur les choix qui sont fait en production. C’est aussi une base de travail et d’échanges pour nos réunions de fin de semaine entre chef du personnel, chef de culture et chef d’entreprise », poursuit D. Potereau qui reconnaît que e-Gro a déjà atteint un assez bon niveau de performances sur les parties « prévisions de récolte » et « analyse de la culture ». En revanche, il estime que le volet « analyse du suivi des irrigations » est encore en construction et que le tableau de bord pour assurer ce suivi doit s’enrichir de davantage d’indicateurs, pour gagner en performance et fiabilité. « Ce travail doit se faire en partenariat avec les équipes Grodan. C’est là toute la richesse de nos relations avec un fournisseur qui est toujours à l’écoute pour apporter des solutions techniques en complément de ses produits. Plus qu’un fournisseur, Grodan est un partenaire avec qui nous pouvons construire un avenir commun », ajoute D. Potereau.

Aujourd’hui, grâce à la solution de recyclage des pains en fin de culture, les produits Grodan sont entièrement compatibles avec le cahier des charges zéro déchet de Savéol.

Pour plus d'informations : 
Grodan
https://www.grodan.com/ 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)