Nir Harel, Galilee Export : « Les prix sont bons avec une offre limitée »

La saison des mangues en Israël a commencé plus tard et plus lentement

La saison des mangues en Israël a démarré plus lentement et avec plus d'une semaine de retard, car la variété Tommy n'était pas prête. Seules des mangues de plus petite taille des variétés Shelly et Noah ont été expédiées début juillet.

« On s'attend à une récolte légèrement supérieure à celle de l'année dernière grâce à l'arrivée de nouveaux producteurs de mangues », explique Nir Harel, chef de produit mangue pour Galilee Export en Israël. L'envoi des mangues et autres produits israéliens vers leur destination principale habituelle, à savoir la Russie, est également compliqué en raison des défis logistiques selon les exportateurs.

« Nous avons commencé avec la variété Noah la semaine dernière, mais avec seulement de petites quantités. Cette semaine, ce sera un peu plus lent. Toutes les stations de conditionnement sont en manque de main-d'œuvre. Nous n'exporterons qu'une petite quantité de Noah cette semaine. Au cours de la semaine 29, nous devrions commencer à nous réchauffer avec davantage de variétés telles que Palmer, Shelly et le reste des Noah. Cela annoncera le début officiel de la saison, qui devrait durer jusqu'à la semaine 37 environ. »

Galilee Export est le deuxième plus grand exportateur d'Israël. Ils s'attendent à exporter environ 5 500 tonnes de mangues cette saison. « Nous nous attendons à une saison d'exportation plus importante que l'année dernière, mais pas beaucoup plus. La production n'est pas beaucoup plus élevée. Nous avons quelques nouveaux producteurs avec de nouvelles plantations qui nous ont rejoints. La croissance des volumes sera due aux nouveaux arrivants », déclare M. Harel.

« Nous avons l'intention d'exporter vers de nombreuses destinations étrangères. La guerre rend difficile l'expédition vers la Russie, où nous avons déjà quelques commandes. Nos principales destinations sont l'Europe, avec 90 % du volume, et le Royaume-Uni. Le marché est très court en Europe. Ceci est dû aux quantités d'Amérique du Sud qui sont inférieures aux prévisions, y compris celles du Sénégal. Nous commençons la saison sur un bon niveau de prix car la demande est bonne et l'offre courte. Les prix sont autour de 8 € ou même plus en Europe. C'est un bon début au niveau des prix. Mais le taux de change Euro-Shekel n'est pas bon en ce moment », explique Harel.

Un autre producteur et exportateur a déclaré : « La Russie est un grand marché pour nous, nous exportons beaucoup de produits vers ce marché, des avocats aux mangues. Notre flux commercial est gravement affecté par la guerre, car la Russie est un marché très important pour nous. Heureusement, l'Asie, qui apprécie la qualité et les produits d'Israël, est un marché en expansion et également très important pour nous. Nous avons l'intention de continuer avec la Russie, mais nous restons très inquiets de la situation. Nous avons des clients qui veulent continuer avec nous. La logistique et les transferts d'argent sont difficiles. Nous avons la confiance de nos clients, nous essayons de trouver le bon moyen de commercer pour tout. »

La plupart des mangues d'Israël sont cultivées dans la région des collines de la mer de Galilée. Harel et ses responsables qualité se rendent régulièrement dans les collines de Galilée pour vérifier la qualité des mangues sur les arbres.

Pour plus d'informations : 
Nir Harel
Galilee Export
Tél. : +972 54485 9354
nir@galil-export.com  
www.galilee-export.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)