Enza Zaden a organisé son Melon House Fair 2022 à Murcie :

« Nouvelles variétés de melon et pastèque complètent les cycles de production annuels et conservent le même goût »

Après deux années d'éditions virtuelles du fait de la pandémie, Enza Zaden a de nouveau organisé son Melon House Fair à Murcie (du 27 juin au 8 juillet) sous une forme présentielle, combiné à un accès en ligne pour ceux qui ne pouvaient pas se rendre dans ses installations. « En plus de la rencontre avec les producteurs, cet événement a mis l'accent sur la mise en contact avec la distribution, nous avons donc cherché à avoir une approche plus perspective avec un focus sur des programmes complets. Cela a offert une vision plus holistique du marché du melon et de la pastèque ; des perspectives différentes qui apportent de la valeur à tout le monde », a expliqué Giuseppina Inturrisi, spécialiste du marketing d'Enza Zaden.

Le semencier a opté pour de nouvelles variétés qui ferment le cycle annuel complet de production, avec une résistance à l'oïdium et aux pucerons ainsi qu'une constance dans la saveur à différentes dates de plantation. Ils ont profité également de l'occasion pour présenter des nouveautés en matière de citrouille. « En ce qui concerne la résistance, elle concerne de plus en plus l'ensemble de la chaîne, car, outre de bons rendements, elle peut fournir des produits avec moins de résidus, tout en garantissant l'approvisionnement à la distribution. Pour garantir l'approvisionnement tout au long de l'année, nos programmes jouent avec différentes zones de production et résistances, avec des variétés qui ont toujours la même saveur afin de satisfaire les attentes des consommateurs », affirme Giuseppina.

Le melon jaune, le melon dont la consommation augmente et dont la taille est de plus en plus réduite
Selon Miguel Salinas, chef de produit en Europe Occidentale, la superficie plantée en melon jaune continue de croître en Espagne en réponse à la demande du Royaume-Uni ainsi que des pays d'Europe du Nord comme l'Allemagne et les Pays-Bas. « L'une des raisons pour lesquelles la consommation de melons jaunes augmente est l'amélioration de la qualité et de la saveur des fruits ces dernières années », a-t-il souligné.

L'entreprise lance une nouvelle variété pour le segment tardif en Murcie et pour Castille-La Manche, dont le calibre se situe entre 1,5 et 1,8 kg et qui est le plus demandée sur le marché.

« Nous sommes en train de boucler le cycle complet de Piel de Sapo, avec lequel nous progressons le plus en termes de part de marché » 
« Enza Zaden est déjà un acteur majeur du melon Piel de Sapo », affirment Miguel et Giuseppina. « En Espagne, nous avons déjà bouclé tout le cycle de production, avec un programme complet résistant à l'oïdium et aux pucerons, couvrant toutes les zones. La nouveauté de cette année est une nouvelle variété - qui n'a pas encore de nom commercial - pour les zones tardives de Murcie et de Castille-La Manche, les zones du Brésil et du Sénégal étant déjà couvertes. Barroso commence également à être vendu à Almérie pour la culture sous serre et est très bien accueilli, en complément de Campuzano, Camacho et Alcarez pour Murcia, Almadén et Alcarez pour le Sénégal et La Mancha.

« Le melon Piel de Sapo est celui pour lequel nous avons le plus augmenté notre part de marché. Nous avons terminé le cycle avec l'uniformité de la saveur et de la jutosité. Parallèlement, nous continuons à progresser dans l'obtention de variétés de melon mini Piel de Sapo, en travaillant avec les mêmes paramètres que ceux appliqués au melon Piel de Sapo conventionnel. »

Nouvelles variétés de melon Galia résistant à l'oïdium et aux pucerons
En ce qui concerne le melon Galia, l'entreprise lance les nouvelles variétés Bernal et Maioral, toutes deux résistantes à l'oïdium et aux pucerons. Bernal est conçu pour le segment précoce de Murcia, garantissant un bon calibre, une installation facile et une production élevée. Tandis que Maioral est présenté pour les transplantations tardives - d'avril et mai - à Murcia et de mai à juin à La Mancha, avec une installation facile, un calibre uniforme, une bonne qualité interne ainsi qu'une conservation élevée sur la plante.

« Le Galia est un melon destiné au marché des gros volumes, par rapport aux melons de consommation nationale comme le Piel de Sapo en Espagne, le Branco au Portugal ou le Charentais en France. Nous avons réussi à ce que nos variétés marquent très bien le point de coupe, indiquant l'état parfait pour la récolte. » 

Nouvelle variété de Cantaloup, toujours plus proche de la saveur d'un Charentais
La consommation de melons a beaucoup fluctué ces dernières années. « Il y a de plus en plus de concurrence sur les étals avec d'autres fruits comme la mangue, l'ananas, le kiwi... et cela affecte de plus en plus les types de melon comme le Cantaloup ou le Charentais. Néanmoins, l'amélioration de la qualité et l'homogénéité de la saveur tout au long du calendrier de production font que la consommation augmente sur des marchés comme Dubaï, ainsi que dans les destinations traditionnelles d'Europe et d'Asie. » 

« La culture en Amérique Centrale est très répandue et nos variétés telles que Konquista se révèlent être un bon allié tant pour les cultivateurs des différentes régions que pour les chaînes de distribution. C'est un Cantaloup dont la saveur se rapproche de plus en plus d'un Charentais. Au Brésil, il a prouvé qu'il maintenait sa qualité malgré la saison des pluies », souligne Miguel Salinas.

Comme nouveauté, le semencier lance une nouvelle variété (encore sans nom commercial), aux caractéristiques similaires à Konquista, en ajoutant la résistance à l'oïdium et aux pucerons, pour la culture dans les zones tardives de Murcie et de La Mancha, et qui indique très bien son point de coupe par la couleur de de peau.

Pour le marché charentais, Enza Zaden fait un pas important dans la résistance aux pucerons avec Renaudot, en complément de Pléiade. « En raison de la situation de pandémie, avec les problèmes logistiques qui se sont posés et les problèmes de rentabilité, la superficie a beaucoup baissé en France ces deux dernières années. Nous travaillons avec des melons charentais adaptés aux besoins de chaque zone de culture », rappelle Miguel Salinas.

Le segment Sugar Baby, qui connaît la plus forte croissance dans la pastèque
En pastèque, l'entreprise propose une nouveauté dans le segment Sugar Baby qui sera bientôt commercialisée. Outre cette nouveauté, au rendement et à la saveur élevés, Rio Grande se distingue dans la pastèque à peau rayée, dont le principal marché est les États-Unis, mais qui a également été très bien accueillie par les producteurs espagnols, car elle pourrait être introduite dans le segment des plats préparés.

L'entreprise propose désormais une nouvelle mini pastèque Sugar Baby, Tyrion, qui pèse entre 1,8 et 2 kg. Tyrion se caractérise par une plante très vigoureuse, ce qui lui permet d'avoir une grande production sans oublier sa grande saveur et sa post-récolte. Un autre de ses principaux attributs est sa peau ferme, qui lui confère un avantage en matière de manipulation et de transport.

« Nous voyons qu'avec Tyrion, les possibilités sont nombreuses sur le marché européen : il a la taille et la saveur requises pour répondre aux besoins des consommateurs européens », souligne Miguel Salinas.

Pour plus d'informations : 
Giuseppina Inturrisi
Enza Zaden
Tél. : +34 950 583 388
g.inturrisi@enzazaden.es
www.enzazaden.com
www.melonhousefair.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)