Congrès international d’horticulture 2022 : un carrefour d’innovations pour près de 90 pays

Du 14 au 19 août 2022, les spécialistes de l’horticulture du monde entier se réunissent à Angers pour la 31e édition du Congrès international d’horticulture (IHC). Le Cirad, à la vice-présidence du congrès, a œuvré pour une forte représentation des pays du Sud, assurant la présence de scientifiques, d’étudiants et d’entreprises d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Parmi les débats attendus sur les productions horticoles : quelles innovations, notamment agroécologiques, voient le jour dans des milieux de plus en plus soumis aux aléas climatiques et risques sanitaires, et comment les diffuser ?

Tenu tous les quatre ans, l’IHC rassemble les plus grands acteurs mondiaux de la filière fruits, légumes, plantes ornementales, aromatiques et médicinales. Pour l’édition française de 2022, plus de 2 200 participants sont attendus. Fort de ses réseaux tropicaux outre-mer et à l’étranger, le Cirad a co-organisé le volet international du congrès. Quatre grandes thématiques rythmeront les discussions : le changement climatique, les transitions agroécologiques, la durabilité des chaînes de valeurs, et la sécurité sanitaire et nutritionnelle. 

« L’horticulture est un secteur à la croisée de multiples enjeux : sanitaires, nutritionnels, environnementaux et sociaux économiques, commente Rémi Kahane, correspondant de la filière horticulture au Cirad et président du comité international de l’IHC 2022. Le Cirad attend beaucoup des échanges d’expériences et d’innovations entre Nord et Sud, dans un monde où nous sommes tous interdépendants face à des crises qui se multiplient. » 

Les cultures sous abris se développent chez les petits agriculteurs du Sud
Co-organisé par le Cirad et la FAO, le workshop n°15 engagera la discussion sur les innovations développées chez les petits producteurs de fruits et légumes des pays du Sud, pour améliorer la gestion de l’eau sur leurs parcelles ou encore diminuer leur dépendance aux pesticides chimiques. Parmi les solutions explorées : les cultures sous abris, ou l’utilisation de filets anti-insectes.

Le Cirad expérimente depuis une quinzaine d’années le maraîchage sous filets en Afrique. La protection physique des cultures de légumes diminue la pression des bioagresseurs sans recourir aux traitements phytosanitaires. Les filets limitent également l’évaporation et améliorent ainsi la gestion de l’eau. 

Lors de ce workshop, qui fait écho à l’ouvrage co-publié par la FAO et le Cirad en 2021 pour l’année internationale des fruits et des légumes, Thibaud Martin, agronome au Cirad, présentera des expériences de cultures protégées en Afrique sub-saharienne. Quelles opportunités offrent ces pratiques ? Quels en sont les freins ? Comment les diffuser et les adapter aux différents milieux et besoins des paysans ? 

Une ouverture historique au Sud pour le Congrès international d’horticulture
87 pays seront représentés lors de cette 31e édition de l’IHC à Angers. Le Cirad, en charge de l’ouverture internationale du congrès, a œuvré à mobiliser les scientifiques des pays tropicaux et méditerranéens (Afrique, Asie, Amérique latine) où l’horticulture est pratiquée par une majorité de petits producteurs. 

Grâce à l’accompagnement financier de jeunes scientifiques du Sud (tarifs étudiants, bourses aux chercheurs du Sud, concours international de thèses, appui des directions régionales du Cirad) et avec le renforcement des liens de l’International Society for Horticultural Science (ISHS) avec la FAO, cette édition du congrès confirmera l’ouverture aux expériences horticoles du Sud et la promesse de riches échanges autour d’enjeux globaux, qui concernent aussi bien le Nord que le Sud.

Pour plus d'informations : 
cirad.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)