La Commission réexamine le soutien de l'UE au programme de distribution de fruits et légumes

Cette année, la Commission européenne a lancé une révision du programme scolaire de l'UE dans le cadre de la stratégie « de la ferme à la fourchette », dans le but de créer un environnement alimentaire favorable qui facilite les choix alimentaires sains et durables. L'aide répartie par l'UE entre les États membres en fonction des programmes présentés par chaque pays pour l'année scolaire 2022-2023 s'élève à 125,6 millions d'euros pour les fruits et légumes.

Selon la CE, la révision a pour but de contribuer au plan européen contre le cancer visant à améliorer la promotion de la santé par l'accès à une alimentation saine, ainsi qu'au plan d'action pour le développement de la production biologique.

Dans le cadre de cette révision, rapporte la FEPEX, une consultation a été menée du 5 mai au 29 juillet, à l'intention de tous ceux qui souhaitaient apporter leur contribution, depuis les écoliers et leurs parents ou les établissements d'enseignement et leurs associations, jusqu'aux organisations non gouvernementales ou aux organismes du secteur public, en passant par les instituts de recherche, les universités et les établissements d'enseignement.

Outre les résultats de la consultation, la révision en cours du programme en faveur de la consommation de fruits à l'école par la Commission tiendra également compte de la recommandation du Conseil établissant la garantie européenne pour les enfants.

Le programme de l'UE en faveur de la consommation de fruits à l'école, applicable depuis 2017, soutient la fourniture de fruits, de légumes, de lait et de produits laitiers aux écoliers de la maternelle au secondaire. Il comprend également des activités éducatives visant à augmenter la consommation de ces produits et à contribuer à l'acquisition d'habitudes alimentaires saines. Si le programme répond déjà à l'objectif de la Politique Agricole Commune (PAC) d'améliorer la réponse du secteur agricole de l'UE aux demandes de la société en matière d'alimentation et de santé, il est possible d'accroître sa contribution à la production et à la consommation durables de denrées alimentaires, conformément aux objectifs de la nouvelle PAC 2023-2027, d'où la révision en cours.

 

Source : fepex.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)