Adriana Atique de Ocati :

« Nous avons la capacité de proposer des groseilles du Cap et des gulupas de Colombie toute l'année »

Le coqueret du Pérou ou groseille du Cap, dont la Colombie est le premier producteur mondial, et la gulupa figurent parmi les fruits exotiques les plus exportés du pays. La demande sur les marchés internationaux se manifeste par la croissance des chiffres d'exportation régulièrement communiqués par le DANE.

Ocati, le plus grand exportateur de fruits exotiques de Colombie avec plus de 30 ans d'expérience sur le marché, produit des coquerets du Pérou dans les départements de Cundinamarca, Boyacá et Antioquia par l'intermédiaire de petits producteurs auxquels il fournit du matériel végétal certifié pour la culture en pépinière. La Gulupa est cultivée dans une dizaine de départements du pays. La production se fait en intérieur pour réduire les risques post-récolte, explique Adriana Atique.

« Actuellement, nous travaillons avec une grande équipe de cultivateurs de gulupa en Colombie à qui notre entreprise offre du matériel végétal sain et de qualité qui améliore la productivité et prolonge le cycle de vie des plantes et des cultures. Chez Ocati, nous disposons d'un service de recherche et de développement qui étudie en permanence les passiflores, ce qui nous permet de fournir des informations à tous nos cultivateurs. Pour nos producteurs de coqueret du Pérou et de gulupa, nous établissons un prix d'achat équitable en achetant 100 % de leur production. Nous essayons d'en faire une production continue, car nous avons la capacité commerciale de transporter les fruits tout au long de l’année. De cette façon, nous pouvons garantir la stabilité économique de nos fournisseurs. »

« En outre, nous avons une équipe chargée de l'assistance technique, où des recommandations de gestion et des applications de pesticides sont données aux producteurs. Bien que notre engagement environnemental aille au-delà des pratiques d'exploitation équitables et de l'utilisation et la consommation durables de l'eau et de l'énergie, notre objectif est de rendre à la nature autant que possible ». Sur ce point, l'emballage joue un rôle très important.

« Nous ne sommes souvent pas conscients de l'impact environnemental que nous générons. Nous avons vu dans ce cas l'occasion de faire un petit changement avec les boîtes de groseilles du Cap en carton biodégradable. Grâce à cet emballage, nous pouvons réduire les intrants tels que le plastique, qui est très courant dans l'emballage des fruits. De plus, grâce à nos années d'expérience et à notre équipe de qualité, nous pouvons expédier nos groseilles du Cap dans nos boîtes biodégradables sans en affecter la qualité. »

Ocati est une entreprise familiale fondée en 1988 et spécialisée dans les fruits exotiques. L'entreprise a commencé ses exportations par une expédition aérienne de groseilles du Cap vers l'Allemagne (plus précisément 50 caisses de groseilles du Cap qui ont atterri à Francfort) et, après plus de trois décennies, elle dispose d'une équipe de plus de 500 employés « qui est vraiment une grande famille », souligne Adriana.

L'entreprise produit ses fruits en Colombie, où elle se concentre sur la production de coqueret du Pérou et de gulupa (conventionnels et biologiques, ainsi que de coqueret du Pérou déshydraté, parmi d'autres fruits). En Équateur, l'accent est mis sur la production de pitaya jaune. Ses fruits atteignent différents marchés tels que l'Europe, le Royaume-Uni, le Moyen-Orient, l'Asie, les États-Unis, le Brésil et le Canada.

« Jour après jour, nous travaillons dur dans tous les domaines pour pouvoir répondre aux demandes de nos clients. En tant qu'entreprise, nous sommes en perpétuelle croissance. Nous augmentons donc notre production en fonction de la demande. La différence, c'est que chez Ocati, ce n'est pas ce que nous faisons qui est important, mais la manière dont nous le faisons : étendre notre production signifie étendre notre production de fruits de manière responsable. »

« Cela se traduit par la certification des sols et des cultures, car nous garantissons que toutes nos groseilles du Cap et nos gulupas sont conformes aux LMR, la formation des agriculteurs, le soutien de notre équipe de développement agricole, la recherche sur les risques et les avantages de nos fruits, les développements dans le domaine de la qualité pour comprendre à 100 % le comportement de chaque fruit, les améliorations des emballages pratiques et efficaces pour les différents besoins de nos clients ou le développement de notre équipe de travail. »

« Ocati sera présente en octobre prochain au salon Fruit Attraction de Madrid, dans le hall 10 et au stand 10H03C, où toutes les entreprises intéressées par nous et nos produits seront les bienvenues. »

Pour plus d'informations :
Ocati
info@ocati.com
https://ocati.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)