Michael Weber, VariCom Ltd, sur le positionnement de la marque de la poire club :

« La poire Fred est le produit phare des linéaires d'aujourd'hui »

La poire à joues rouges « Fred » de VariCom a rapidement gagné du terrain depuis le lancement réussi de la marque en 2018. La poire club suisse est désormais cultivée dans toutes les régions de production de poire classiques d'Europe occidentale (que ce soit en France, en Suisse, en Italie, aux Pays-Bas ou en Belgique) et le volume de récolte devrait augmenter dans les années à venir. Michael Weber, directeur général de VariCom SA et artisan principal du succès de la marque, parle du positionnement de la marque sur le point de vente et du potentiel marketing de cette poire.

En tant que responsable de projet depuis le début, Weber a déjà participé de manière intensive au déploiement de la poire club depuis 2015. Grâce au travail fructueux de l'institut de sélection suisse Agroscope, la poire a déjà été placée chez de nombreuses chaînes de distribution alimentaire dans les pays producteurs en question. « Sur les étals d'aujourd'hui, Fred est en quelque sorte un produit phare. En effet, par rapport au marché de la pomme qui est disposé à l'innovation, les poires club sont de toute façon peu nombreuses et la plupart des variétés commerciales sont disponibles depuis des temps ancestraux. »


Bien que la Fred soit déployée comme une marque uniforme, les différences entre les différents marchés de vente sont également prises en compte. En étroite concertation avec la chaîne de distribution alimentaire concernée, le concept est adapté aux préférences individuelles.

Selon Weber, cela se reflète également dans la base de consommateurs : « Sur la base d'analyses de marché détaillées réalisées sur plusieurs années, nous avons constaté que la poire est particulièrement bien accueillie par la génération plus âgée. Pour ce qui est de l'avenir, les jeunes consommateurs ont constaté que la poire est généralement considérée comme un fruit difficile, précisément parce qu'elle devient trop molle lorsqu'elle atteint un certain degré de maturité. Mais ce qui distingue la Fred, c'est que même à un niveau de maturité comestible, elle reste croquante et juteuse, sans perdre la saveur classique de la poire. »

Les caractéristiques uniques du produit, qui sont appréciées par les consommateurs, ont déjà conduit au lancement réussi de Clubbirne Fred. Weber déclare : « Nous sommes sur la bonne voie et, chose gratifiante, nous réussissons jusqu'à présent à attirer de nouveaux acheteurs, et surtout des jeunes, vers la poire. »

En parallèle à l'augmentation prévue du volume dans les pays producteurs susmentionnés, le marketing autour de la poire est également développé. « Le schéma de couleurs unique représente une valeur de reconnaissance importante auprès du consommateur qu'il ne faut pas sous-estimer. Nous y avons également accordé une attention particulière dans la conception du nouveau logo. La prochaine étape consistera en des dégustations généralisées sur place, c'est-à-dire sur le lieu de vente, où nous voulons également inclure et communiquer activement sur les questions spécifiques à la culture, telles que les problèmes de chaleur et de parasites. »


Kris Jans, Manager Divisie Fruit BelOrta, discute avec le cultivateur Fred Hugo Cuvelier de l'évaluation de la taille des fruits avant le début de la récolte.

Augmentation du rendement total estimée à 7 500 tonnes d'ici 2025
Alors que la nouvelle saison de récolte commence, Weber s'est entretenu avec plusieurs producteurs précoces en Belgique, en France et dans la vallée du Pô sur les perspectives de récolte de cette année. « Les gens sont généralement satisfaits de l'uniformité et de la régularité des fruits. La récolte précoce devrait être abondante. Les prévisions actuelles indiquent qu'environ 200 tonnes seront récoltées cette année en Suisse, 150 tonnes chacune dans les pays du Benelux et en France, et environ 35 tonnes en Italie. Selon Weber, « Nous avons bon espoir de pouvoir commercialiser d'ici 2025 un total de 7 500 tonnes issues des récoltes européennes. »

Enfin, Weber souligne également l'intérêt existant dans d'autres pays. « En Catalogne, la région phare de la culture des fruits à pépins en Espagne, mais aussi en Autriche, il existe déjà des plantes d'essai à petite échelle depuis plusieurs années. La poire est également déjà testée en culture dans l'hémisphère sud, comme en Afrique du Sud et au Chili. Dans ces pays, nous accueillerons les premières récoltes à partir de 2025. »

Images : © 2022 VariCom

Pour plus d'informations :
Michael Weber
VariCom GmbH
c/o Agroscope
Müller-Thurgau-Str. 29
8820 Wädenswil, Suisse
Tél. : + 41 (0) 58 460 61 96
mweber@varicom.ch
www.varicom.ch


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)