Peter-Josef Eßer, producteur et grossiste en légumes, à propos de la récolte actuelle en pleine terre

« Produire des quantités de légumes d'été régionaux de qualité dans ces conditions climatiques est extrêmement difficile »

La région Rhin-Ruhr est actuellement en pleine récolte de laitues, comme le raconte Peter-Josef Eßer, producteur de légumes à Korschenbroich et distributeur direct au marché de gros de Düsseldorf. « En raison de la sécheresse persistante et du manque d'humidité dans le sol, nous avons beaucoup de mal à produire des légumes régionaux dans de bonnes quantités et avec une qualité décente. Ces conditions affectent considérablement la croissance des cultures d'été, c'est pourquoi nous nous battons avec des stocks inégaux. »

Néanmoins, Eßer affirme que les pertes ponctuelles sont difficiles à quantifier. « Les pertes sont déjà importantes, tant pour les laitues pommées que pour les laitues variées, que nous récoltons principalement maintenant en été. Certaines des têtes de laitue qui ont poussé sont de trop petit calibre et donc invendables. »

Il est difficile de prévoir à l'heure actuelle comment le temps affectera les cultures tardives de plein air, comme le céleri et le chou-fleur, qui commenceront à produire davantage en octobre. « Mais nous devons déjà nous attendre à ce que les volumes soient assez gérables pour ces cultures d'hiver également. »

Pour compliquer les choses cette année, les producteurs de légumes doivent faire face à des hausses de coûts parfois exorbitantes. « Nous ne parvenons pas toujours à répercuter ces coûts supplémentaires sur les prix. Dans le cas des laitues, par exemple, les prix ont été un peu plus bas ces dernières semaines. Mais nous avons maintenant atteint une phase dans laquelle les prix peuvent de nouveau être augmentés progressivement. »


Avec ses deux fils, Peter-Josef Eßer est à la tête de l'entreprise familiale. Via le marché de gros local de Düsseldorf, le négociant direct approvisionne principalement les traiteurs et les détaillants spécialisés.

Faible marge de manœuvre pour les producteurs de légumes régionaux
Selon Eßer, le marché des légumes réserve toujours des surprises : « l'expérience montre que les années difficiles ne sont pas toujours les pires ». Toutefois, le marchand de légumes regarde avec inquiétude l'avenir de l'agriculture régionale. « Le manque de personnel et la hausse du salaire minimum, associés à la réduction échelonnée des produits phytosanitaires autorisés, font que la marge de manœuvre pour nous, agriculteurs régionaux, se réduit manifestement. »

Renforcer l'autosuffisance
Néanmoins, Eßer continue d'essayer de servir ses clients réguliers dans les secteurs de la restauration et du commerce de détail spécialisé avec des produits nouveaux et déjà éprouvés. « Par exemple, nous n'avons pas cultivé de chou de Milan pendant environ 20 ans. Mais après avoir observé une demande croissante, nous avons néanmoins réintégré cette culture dans notre assortiment. Les herbes aromatiques d'extérieur sont également particulièrement appréciées pendant la saison. Enfin, nous nous efforçons également de rendre justice à l'idée de durabilité : nous envisageons actuellement d'installer un système photovoltaïque sur notre chambre froide afin d'accroître notre degré d'autosuffisance. Nous voulons à l'avenir être de plus en plus neutres en matière de CO2. »

Pour plus d'informations :
Peter-Josef Eßer
P.J. Esser & Söhne Gemüsebau GbR
Großmarkt Düsseldorf
Halle 13 Stand : 210
Tél. : 02182 59104
Fax : 02182 823186
Cell. : 0163 5910402
landwirtschaft-esser@yahoo.de


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)