Le cri de détresse d'un producteur de Lucanie

Hausse des prix des fraises cultivées dans le sud de l'Italie

Les fraises sont la culture la plus importante pour l'OP Terre della Luce, mais cette année, les exploitations risquent de connaître de grandes difficultés commerciales et de ne pas récupérer les coûts de production. Nous avons capté un coup de fil d'avertissement d'Alberto DeVincenzis, responsable commercial de l'organisation susmentionnée, basée à Lucanie, qui a été fondée en 2016 et compte désormais plus de 430 hectares et une ample sélection de fruits et légumes.



« La culture de la fraise représente, en valeur, plus de 80 % de notre chiffre d'affaires, avec 140 hectares totaux investis lors de la campagne précédente ; mais ces surfaces vont connaître une légère baisse, en raison de la hausse des prix et de l'incertitude. Peu importe que vous soyez une entreprise structurée et spécialisée dans les cultures protégées, la crise économique actuelle n'épargne personne. »

« La situation est dramatique. Nous essayons de soutenir nos membres et de les rassurer sur les garanties commerciales tout au long de la saison 2022/23, en établissant des relations à long terme avec les anciens et les nouveaux clients italiens et étrangers, mais ce n'est certainement pas facile dans le scénario actuel. Dans la culture des fraises, l'un des aspects les plus préoccupants et celui qui pèse le plus sur les budgets des exploitations de fraises, est le coût du plastique (bâches et paillis), qui a considérablement augmenté ces derniers mois. »

« Ce qui alarme également les entreprises, c'est l'augmentation des prix des engrais (+50 %), ainsi que des emballages (+20 %), indispensables pour rendre le produit transportable et attractif. Les coûts du carburant augmentent également, mais le plus gros fardeau est la facture énergétique pour le refroidissement des fruits, qui est essentiel pour assurer la vie commerciale sur les étals. »


Alberto DeVincenzis

« Alors que certains membres producteurs ont décidé de réduire légèrement les hectares investis dans les fraises pour contenir les dépenses et les risques commerciaux, d'autres essaient plutôt d'économiser sur l'achat de films thermoplastiques et de feuilles de paillage, en laissant les anciens plastiques au-dessus et au-dessous des serres et en utilisant la technique du déchaumage. Il s'agit toutefois de choix commerciaux qui, s'ils ne sont pas bien évalués, pourraient entraîner une augmentation des dépenses. »

Pour plus d'informations : 
O.P. Terre della Luce Soc. Coop. Agricola
Via San Maurizio, 60  
75025 Policoro (MT)
Tél. : (+39) 0835 18.52.977
info@terredellaluce.it 
terredellaluce.it  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)