François Moran, Tropibana

Des prix élevés et une forte demande pour l’ananas

« Le colis d’ananas calibre 7 et 8 se situe actuellement entre 10 et 13 euros », commence François Moran de la société Tropibana, implantée sur le MIN de Rungis. « L’augmentation du carburant, les problèmes de conteneurs, et les températures relativement froides au Costa Rica et en Côte d’Ivoire ont entraîné une très forte hausse du marché. Aujourd’hui l’ananas vaut une fortune ! ».  

Des prix qui peuvent même atteindre les 14 euros pour la coloration 2-3, la plus recherchée. « C’est une très belle marchandise, mais depuis pratiquement un mois, nous avons surtout des lots de coloration 1-2. »

Une demande très forte pour l’ananas
Alors que la campagne de fruits à noyau est sur le point de se terminer, les consommateurs se tournent de nouveau vers des produits plus hivernaux. « La consommation de pêches et nectarines commence à ralentir et la demande revient sur des produits comme la banane, les petits agrumes et surtout l’ananas. En ce moment tout le monde en veut. »

Des produits d’importation qui vont dorénavant « coûter très cher », selon François Moran. « J’attends avec impatience que le marché se réveille car c’est très dur en ce moment. Tout augmente ! Une situation difficile pour nous comme pour nos clients et dans laquelle nous avons de plus en plus de mal à nous projeter. »

Pour plus d’informations :
Tropibana
François Moran
Tél. : +33.620.17.20.13
f.moran@atominternational.com     


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)