Concurrence et baisse de production pour le raisin de Murcie

« Cette année, la demande de raisin de table est beaucoup plus faible que d'habitude »

La saison du raisin de table est maintenant à mi-course dans la région de Murcie, la principale zone de culture de ce fruit en Espagne. Elle se déroule avec difficulté en raison de l'impact des conditions climatiques sur la récolte, de la faible demande et de la forte concurrence des autres pays méditerranéens.

« Nous sommes maintenant à plus de la moitié de la saison, puisque nous avons commencé début juillet », commente Antonio Caballero, directeur de Frutas Torero. « Bien que les vendanges aient commencé tardivement, les températures élevées de l'été ont modifié l'évolution de la saison, avançant ainsi la fin de la saison. Si le temps ne se gâte pas, nous espérons qu'à la fin du mois d'octobre, il ne restera plus de volumes importants de raisin à vendre », ajoute-t-il.

Selon ce producteur et exportateur, les pluies du mois d'avril et les vagues de chaleur des mois de juin et juillet ont entraîné une mauvaise nouaison, ce qui a conduit à la perte d'importants volumes de raisin tout en affectant la qualité de la première partie de la saison. « Les raisins rouges ont été particulièrement touchés en termes de volume et de qualité, mais les raisins blancs n'ont pas non plus été très bien lotis. Par conséquent, cette année, nous estimons que la production de raisin de Murcie diminuera de 20 à 30 %. »

Antonio Caballero souligne que la demande cette année a été considérablement plus faible que d'habitude et que, dans le même temps, la concurrence de l'Égypte, de l'Italie et de la Grèce a augmenté. « Cela est probablement dû au contexte socio-économique dans lequel nous nous trouvons actuellement, car l'inflation affecte le porte-monnaie des consommateurs. Cela influence les décisions d'achat de produits considérés comme « plus luxueux », tels que le raisin de table. D'autre part, la concurrence de l'Égypte en début de saison est toujours forte, même si l'Italie nous fait davantage souffrir cette saison. Il semble que l'Italie ait une grosse récolte cette année et qu'elle ait envoyé de grandes quantités sur les marchés européens à des prix que nous ne pouvons concurrencer. Nous ne savons pas comment ils peuvent vendre à si bas prix, mais ils ont réussi à conserver la plupart des programmes avec les chaînes de distribution allemandes. »

« En ce qui concerne les expéditions hors de l'UE, les exportateurs de Murcie exportent beaucoup face à la stagnation de la demande en Europe. Les pays d'outre-mer les plus populaires sont la Malaisie, l'Afrique du Sud et l'Arabie saoudite. Mais les taux de fret sont vraiment chers cette année. Par ailleurs, les arrivées à destination sont souvent retardées, ce qui représente un risque majeur et laisse planer l'incertitude quant à l'état dans lequel la marchandise pourrait arriver, un problème qui a déjà touché le Chili et le Pérou lors de leurs saisons », explique Antonio Caballero.

Frutas Torero espère obtenir une récolte de 4 à 5 millions de kilos cette année. « Ces deux dernières années, nous avons étendu la surface, en remplaçant la zone dédiée aux fruits à noyau par du raisin de table, tout en renouvelant les variétés, et en éliminant les plus obsolètes. L'année prochaine, si les conditions idéales de culture sont réunies, nous pourrions approcher les 8 millions de kilos de raisin », prévoit Antonio Caballero.

Cette année, l'entreprise a déjà mis en service son nouvel entrepôt de 12 500 m² acheté en janvier. « Pour le moment, nous ne l'avons utilisé que pour la saison des fruits à noyau, tandis que la manipulation du raisin de table continue d'être effectuée dans notre usine habituelle, située à un kilomètre seulement de la nouvelle usine. »

Pour plus d'informations :
Antonio Caballero Palazón
Frutas Torero
Avenida Constitución 15.
30550 Abarán (Murcia). Espagne
Tél. : +34 968 451 536
antonio@frutastorero.com
www.frutastorero.com
www.hortofruticolatopi.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)