SA Harvest réoriente près de 100 tonnes d'agrumes vers des communautés souffrant d'insécurité alimentaire

Un peu de douceur dans l'amertume d'une saison d'agrumes qui a mal tourné

Lorsque SA Harvest a lu sur FreshPlaza que des agrumes étaient déversés dans la vallée de Sundays River, elle a rapidement vu comment transformer cette situation en opportunité.

À droite : un ensemble de camions et de petites camionnettes (bakkies) ramassant des agrumes pour le compte d'organisations communautaires et de soupes populaires.

« Nous avons été submergés de dons d'agrumes, grâce à la générosité de quatre exploitations agricoles du Cap oriental et occidental - JAT Fruit, Mimosa Packhouse, Stettyn Family Vineyards et Stanfarm », explique Ali Conn, responsable de l'innovation chez SA Harvest.

Il poursuit : « Un total de 88 tonnes d'agrumes a été collecté par nos camions, avec l'aide de deux de nos bénéficiaires, Guardians of the National Treasure et HewLin Compassion. »

L'organisation a rassemblé un groupe croissant de partenaires, tant agricoles que d'entreprises, pour organiser la distribution d'ersatz de nourriture aux communautés souffrant d'insécurité alimentaire.

Très grosse récolte d'agrumes
La société JAT Fruit, basée à Worcester, qui commercialise localement les agrumes doux Denau, a fait don de 26 tonnes à SA Harvest pour qu'elles soient distribuées aux soupes populaires et aux communautés de la région du Cap.

Johnnie Theron de JAT Fruit explique que donner à la communauté fait partie de la culture de Denau.

Il explique que la récolte d'agrumes doux du Cap-Occidental était si importante cette année, après des années d'expansion, que même les marchands ambulants ne se rendaient plus aussi souvent à la ferme pour acheter des fruits de classe 3. Lorsque SA Harvest lui a proposé de collecter les fruits, il n'a pas hésité.

Photos fournies par SA Harvest

« Presque tous les jours ou tous les deux jours, différentes églises et organisations sociales sont orientées par SA Harvest pour collecter des agrumes chez nous », explique CJ Meiring, producteur d'agrumes de quatrième génération dans la vallée de Sundays River, au Cap-Oriental, et directeur général de Mimosa Packhouse.

« Ce sont des fruits que nous n'aurions pas pu exporter cette année. Nous avons eu une quantité écrasante de fruits de classe 3 cette année, adaptés au marché local. La qualité est bonne, rien à redire et ils sont cirés, mais nous avons eu plus de classe 3 que jamais, ce qui est directement lié aux exigences strictes du marché d'exportation et à la surproduction. »

CJ remarque que n'importe quelle année auparavant, ce fruit aurait probablement été exporté en classe 2, mais les récoltes d'oranges, d'agrumes doux et de citrons dans la vallée de la rivière Sundays ont été très importantes cette année.


Mimosa Packhouse, qui en est à sa première saison, a fait don de 50 tonnes (25 bacs) sur trois semaines à diverses organisations religieuses de Port Elizabeth et d'Uitenhage par le biais de SA Harvest.

« Nous aurions certainement pu donner plus, mais malheureusement les bénéficiaires qui viennent n'ont pas de gros camions », dit-il.

Ils finiront leurs Valencias cette semaine et leurs citrons la semaine prochaine. Sans la grève dans la vallée de Sundays River il y a quelques mois, ils auraient déjà terminé.


« Je n'ai jamais souhaité une saison comme celle-ci », dit CJ, « c'est pourquoi il est si bon que nous puissions au moins contribuer à la charité et à la sécurité alimentaire. »

Pour plus d'informations :
Margolite Williams
SA Harvest
Tél. : +27 79 495 4433
margolite@saharvest.org 
https://saharvest.org/ 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)