Jörg Sturmberg, spécialiste de l'ail, JERSA Ltd :

« L'ail espagnol de calibre moyen est disponible en quantité suffisante, mais les gros calibres sont rares et recherchés »

La commercialisation de l'ail sec espagnol s'accélère rapidement. Des lots en provenance de France, de Chine, des Pays-Bas ainsi que d'Allemagne arrivent sur le marché. Jörg Sturmberg, spécialiste de l'ail et directeur de JERSA Fruchtimport à Bergisch Gladbach, nous parle de la situation actuelle et des développements à plus long terme sur le marché de l'ail.


Jörg Sturmberg est fondateur et directeur général de Jersa Fruchtimport Ltd. L'ail espagnol provenant des sources contractuelles de l'entreprise est commercialisé sur le marché allemand sous son propre label : OSVI.

Pour l'ail espagnol actuellement expédié, les prix sont restés pratiquement les mêmes par rapport à l'année dernière, alors qu'une augmentation des prix aurait été nécessaire, estime Sturmberg. « En effet, les coûts supplémentaires, par exemple en matière de stockage et de logistique, sont déjà considérables. Si cela continue, nous finirons par en ressentir les conséquences. »

La situation actuelle touche particulièrement ce marchand d'ail expérimenté. En effet, il travaille en étroite collaboration avec de nombreuses entreprises depuis plus de trois décennies. « En 1986, l'objectif était de commercialiser de l'ail espagnol en Allemagne. Malheureusement, les grands bonds que nous avons faits à l'époque n'existent plus depuis quelques années. Bien au contraire, beaucoup de choses ont dû être réglées ces dernières années pour répondre aux exigences de qualité. »

Pertes de récoltes en Espagne et en France
Selon Sturmberg, cette année se révèle être une saison de commercialisation difficile également. « Au début, il a trop plu en Espagne, et à la fin il a fait trop chaud, ce qui a affecté les plantes. Ces conditions climatiques ont généralement entraîné des calibres et des rendements à l'hectare plus faibles, ainsi que des déficiences qualitatives. Pour les calibres moyens 50-60, qui sont nécessaires pour les filets standards de 200 g présents dans votre épicerie, il y a assez pour répondre à la demande. En revanche, pour les produits plus gros (60-70-80-90) destinés aux grossistes et aux détaillants spécialisés, nous ne disposons que de quantités limitées. Dans ce segment en particulier, il n'existe pas d'alternatives raisonnables aux sources espagnoles sur lesquelles nous pourrions nous rabattre », explique Sturmberg.

À droite : De l'ail frais néerlandais.

L'Espagne n'est pas la seule à être confrontée à des pertes de récolte importantes, la France aussi, poursuit Sturmberg. « En ce qui concerne l'ail rose de la région de Lautrec, nous en avons presque fini avec ces volumes. Ce produit de haute qualité est généralement très cher, c'est pourquoi il n'est exporté que dans des volumes relativement faibles. Mais cette année, ils ne sont même pas en mesure de répondre à cette demande. »

Ces dernières années, certains changements sont intervenus dans la sélection des variétés, ajoute Sturmberg. « Les variétés de printemps occupent de plus en plus le devant de la scène, car elles ont un rendement plus élevé et sont plus résistantes par rapport à l'ail blanc qui a fait ses preuves. Ce changement dans la sélection des variétés a été observé en Argentine notamment. »

L'approvisionnement en produits chinois reste difficile
En tant qu'importateur spécialisé d'ail, Sturmberg s'approvisionne également pour une part importante de ses volumes en Chine, le plus important pays producteur au monde. « Malgré le Coronavirus, la disponibilité a été continue pour l'ail Solo, avec des ventes stables. Néanmoins, nous avons également été confrontés à certains problèmes d'expédition, tels que des retards de livraison et des taux de fret parfois multipliés par quatre ou cinq. »


L'ail Solo chinois est commercialisé sous la marque privée Knobi

L'ail national gagne des parts de marché
Dans l'ombre des grands pays producteurs, la production nationale d'ail gagne elle aussi progressivement du terrain. « Nous travaillons en étroite collaboration avec plusieurs producteurs allemands, dont nous assurons également la promotion. Depuis de nombreuses années, nous nous approvisionnons en ail vert frais aux Pays-Bas, de juin à août. Ces dernières années, cependant, nous avons eu tendance à pouvoir compter davantage sur l'ail allemand. La situation météorologique de ces deux dernières années a également été favorable aux producteurs nationaux en étant comparativement plus performante qu'en Espagne. Nous avons également remarqué que les détaillants sont désireux de proposer des produits allemands. Parmi les consommateurs, l'ail frais, et pas seulement celui d'Allemagne, a sensiblement gagné en popularité au cours de la dernière décennie. »

Pour plus d'informations :
Jörg Sturmberg
JERSA Fruchtimport GmbH
Zum Scheider Feld 40
51467 Bergisch Gladbach
Tél. : +49 (0)2202 980 860
Fax : +49 (0)2202 980 866
jersa@jersa.de
www.jersa.de


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)