L’AOPn Kiwi fait le bilan de la campagne 2021 et dévoile les prévisions de récolte 2022

Fin septembre, lors d’une conférence de presse, l’AOPn Kiwi de France a présenté le bilan de la campagne 2021 et dévoilé les prévisions de récolte pour celle à venir. Si les volumes devraient être quasi similaires à l’an dernier, côté commercialisation la filière s’attend à un marché « porteur » et devrait se concentrer sur le marché tricolore. L’occasion également de mettre en lumière les difficultés de hausse des coûts que subi la filière depuis plusieurs mois.

Retour sur la campagne 2021/2022  
La saison 2021, démarrée au mois d’octobre, a vu ses volumes limités par le gel, à 45 000 tonnes (40 000 pour le kiwi vert et 5 000 pour le kiwi jaune) selon les données Agreste. Si le démarrage de la campagne de commercialisation a été assez lent du fait de la présence de kiwis d’importation et un marché chargé, une accélération a été observée dès le mois de janvier, avec des prix moyens dépassant de 0,10 à 0,20 €/kg ceux de 2021.

Côté export, au niveau européen le marché a été plus « difficile », en raison de la concurrence des produits italiens et grecs. Au niveau international le kiwi français est également de moins en moins présent sur l’exportation lointaine. « Nous sommes passés par exemple, en quelques années, de 3 000 à 50 tonnes vendues en Asie ». Une situation qui s’explique notamment par le prix des containers et la concurrence.

Des récoltes quasi similaires à celles de l’an dernier
Avec une surface de production estimée à 3 800 hectares, les plantations affichent une légère augmentation, « sans effet sur la prochaine récolte ». La campagne a démarré autour du 15 août avec la commercialisation des Kiwaïs Nergi. La récolte des kiwis jaunes a commencé la semaine dernière. 5 000 tonnes sont attendues.

Les kiwis verts Hayward, dont la récolte s’opèrera entre le 30 octobre et le 20 novembre, subiront un niveau de production relativement faible avec 10 à 15 % de pertes du fait des gelées d’avril dans la Drôme et le Sud-Ouest. La filière s’inquiète également de baisses de rendement liées à la combinaison canicule-sécheresse. Une production qui ne devrait pas dépasser le niveau de l’année dernière, avec 45 000 tonnes. Niveau qualité les fruits affichent un taux de sucre élevé avec un risque sur les calibres encore inconnu. 

« Un marché français qui devrait absorber sans difficulté les volumes proposés »
Sur les perspectives de marché pour la nouvelle campagne, l’AOPn indique que le marché français devrait être « porteur ». Dans les rayons français, la présence des kiwis d’importation se situe pour le moment à un niveau de prix élevé, sur une part de linéaire réduite ; le basculement avec l’arrivée des produits français, fin octobre en jaune et décembre en vert s’accompagnera de l’augmentation de la part de rayon consacré aux produits français. 

A l’exportation, le contexte sera plus difficile, l’écoulement des kiwis d’importations (Nouvelle-Zélande, Chili) n’est pas satisfaisant ; nous avons peu de lisibilité sur ces perspectives, compte tenu des incertitudes sur le coût du fret, la disponibilité des conteneurs, et la pression des concurrents. « Nous nous concentrerons certainement sur le marché français, qui devrait absorber sans difficulté les volumes proposés ».

Augmentation des coûts
Energie, main-d’œuvre, emballages… La filière kiwi, comme beaucoup d’autres, est confrontée à de nombreuses difficultés. L’AOPn Kiwi de France précise « pour les entreprises dont le contrat d’électricité arrive à échéance, le poste énergie sera multiplié par 3 voire 4 ». Côté main-d’œuvre, les dépenses pour les entreprises françaises serait en augmentation entre 5 et 10 % « à confirmer ».

Côté emballages, l’application de la loi AGEC, concernant les barquettes et les étiquettes posées sur les fruits (sticks) aura lieu, avec la fin de la période de tolérance pour l’écoulement des stocks au 1er octobre 2022. La question reste en suspens quant à l’utilisation des sticks « home compost » ou encore la disponibilité et le coût des barquettes en carton.  

Pour plus d'informations : 
AOPn Kiwi de France
Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques
124 Boulevard Tourasse, 64000 Pau
contact@aopnkiwidefrance.fr 


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)